•  

    Une étude, dont les résultats intitulés «Persistent Structural Plasticity Optimizes Sensory Information Processing in the Olfactory Bulb» ont été publiés dans la revue Neuron, a permis, grâce à l'observation en direct, durant plusieurs mois, de la formation et de l'évolution des nouveaux neurones naissant au sein du bulbe olfactif de cerveaux de souris adultes, de mettre en évidence la plasticité permanente des connexions que ces néo-neurones établissent avec les circuits qu'ils intègrent.

     

    Rappelons tout d'abord que «bien que la plupart des neurones soient générés au cours du développement embryonnaire, certaines régions du cerveau, comme le bulbe olfactif chez le rongeur, ou l’hippocampe chez l’humain, ont la capacité, à l’âge adulte, de renouveler continuellement leurs neurones». Alors que «l’existence de ces néoneurones adultes est désormais établie depuis une quinzaine d’années», leur fonction est encore inexpliquée «principalement en raison de leur inaccessibilité chez les animaux vivants».

     

    Dans ce contexte, l'étude ici présentée apporte «une nouvelle preuve du caractère hautement dynamique des modifications observées au niveau neuronal dans le cerveau adulte». Plus précisément, il est apparu, dans le bulbe olfactif où naissent les nouveaux neurones, «un important remaniement des connexions entre ces nouveaux neurones et les cellules voisines qui se poursuit tout au long de la vie».

     

    Le fait que l'ensemble de ces cellules réorganisent «constamment les milliards de contacts dits 'synaptiques' qu’elles établissent entre elles», peut être considéré comme une surprise, car on aurait pu s'attendre à ce que les synapses se stabilisent progressivement, «comme cela se produit au cours du développement chez l’embryon».

     

    Afin d'observer en continu la formation des circuits neuronaux, les néo-neurones ont été marqués «avec une protéine fluorescente verte appelée GFP, facilement visualisable par imagerie». Cela a d'abord permis de voir que «dans les trois premières semaines de leur vie, ces nouveaux neurones ont étendu leurs prolongements cellulaires (ou dendrites) pour former de nombreuses ramifications, qui sont par la suite devenues très stables».

     

    De plus, il a été constaté que «20 % des synapses entre les nouveaux neurones et ceux préexistants étaient modifiées quotidiennement», une dynamique également observée «chez les neurones auxquels les néo-neurones sont connectés».

     

    Grâce à des modèles informatiques, l'étude montre qu’un tel dynamisme permet «au réseau synaptique de s’adapter, de manière rapide et efficace, aux modifications sensorielles de l’environnement toujours changeant». L'ensemble de ces éléments suggère l'existence d'un «mécanisme universel de plasticité dans des régions cérébrales fortement associées à la mémoire et à l’apprentissage».

     

     


    votre commentaire
  •  

    Voici un récapitulatif, correspondant à la fin du deuxième trimestre 2016, des catalogues d'exoplanètes présentés par le site:

    http://exoplanet.eu/catalog/

     

     

    Au 30 juin 2016, les catalogues de ce site donnaient:

     

    Général:

    3443 planètes, 2572 systèmes planétaires, 587 systèmes planétaires multiples

     

    Vitesse radiale:

    671 planètes, 508 systèmes planétaires,116 systèmes planétaires multiples

     

    Transits:

    2628 planètes, 1956 systèmes planétaires, 448 systèmes planétaires multiples

     

    Microlentille:

    47 planètes, 45 systèmes planétaires, 2 systèmes planétaires multiples

     

    Imagerie:

    69 planètes, 64 systèmes planétaires, 3 systèmes planétaires multiples

     

    Chronométrage:

    23 planètes, 18 systèmes planétaires, 4 systèmes planétaires multiples

     

    TTV(variation de temps de transit):

    7 planètes, 6 systèmes planétaires, 1 systèmes planétaires multiples

     

    Non confirmées:

    209 planètes, 187 systèmes planétaires,18 systèmes planétaires multiples

     

     

    A partir de ces données et de données précédentes, j'ai calculé les

    Taux de variation suivants:

     

    Catalogues

    Au 31

    mars

    2016

    Taux de variation

    sur un an

    Au 30

    juin

    2016

    Taux de variation

    sur un an

    Ensemble des candidats compagnons

    2099

    10,13%

    3443

    78,21%

    Systèmes planétaires

    1342

    11,65%

    2572

    110,47%

    Systèmes planétaires multiples

    510

    6,25%

    587

    21,28%

    Exoplanètes détectées par vitesses radiales

    658

    9,85%

    671

    11,09%

    Systèmes planétaires correspondant aux détections par vitesses radiales

    496

    9,98%

    508

    12,14%

    Systèmes planétaires multiples correspondant aux détections par vitesses radiales

    115

    8,49%

    116

    7,41%

    Planètes observées par transits

    1300

    8,42%

    2628

    117,01%

    Systèmes planétaires correspondants aux transits

    742

    10,91%

    1956

    187,65%

    Appartenance des transits à des systèmes planétaires multiples

    372

    4,20%

    448

    25,14%

    Exoplanètes détectées par microlentille

    46

    35,29%

    47

    34,29%

    Systèmes planétaires correspondant aux détections par microlentille

    44

    37,50%

    45

    36,36%

    Systèmes planétaires multiples correspondant aux détections par microlentille

    2

    0,00%

    2

    0,00%

    Exoplanètes détectées par imagerie

    65

    22,64%

    69

    16,95%

    Systèmes planétaires correspondant aux détections par imagerie

    60

    22,45%

    64

    18,52%

    Systèmes planétaires multiples correspondant aux détections par imagerie

    3

    50,00%

    3

    0,00%

    Exoplanètes détectées par chronométrage

    23

    27,78%

    23

    21,05%

    Systèmes planétaires correspondant aux détections par chronométrage

    18

    38,46%

    18

    28,57%

    Systèmes planétaires multiples correspondant aux détections par chronométrage

    4

    0,00%

    4

    0,00%

    Exoplanètes détectées par TTV (variation de temps de transit)

    5

    66,67%

    7

    75,00%

    Systèmes planétaires correspondant aux exoplanètes détectées par TTV

    5

    66,67%

    6

    50,00%

    Systèmes planétaires multiples correspondant aux exoplanètes détectées par TTV

    0

    0,00%

    1

    -

    Exoplanètes non confirmées ou réfutées

    209

    5,03%

    209

    6,09%

    Systèmes planétaires correspondant aux exoplanètes non confirmées ou réfutées

    187

    5,65%

    187

    6,86%

    Systèmes planétaires multiples correspondant aux exoplanètes non confirmées ou réfutées

    18

    0,00%

    18

    0,00%

     

     

    Ces données succèdent à celles mises en ligne le trimestre précédent:

    http://adsedelacreativite.eklablog.com/exoplanetes-statistiques-concernant-l-etat-des-decouvertes-a-la-fin-du-a125548810

     

    Il faut également rappeler tout l'intérêt du travail présenté sur le site PHL (Planetary Habitability Laboratory): il porte à la connaissance du public des statistiques variées sur les exoplanètes:

    https://sites.google.com/a/upr.edu/planetary-habitability-laboratory-upra/projects/habitable-exoplanets-catalog/stats

     

    Le pointage des mondes potentiellement habitables doit être tout particulièrement souligné:

    https://sites.google.com/a/upr.edu/planetary-habitability-laboratory-upra/projects/habitable-exoplanets-catalog

     

    Pour finir, voici trois tableaux tirés d'une partie de ces données qui montrent leurs variations en comparaison avec le trimestre précédent.

     

    Systèmes

    Nombres de planètes au 31

    mars 2016

    Taux de variation

    sur un an

    Nombres de planètes au 30

    juin 2016

    Taux de variation

    sur un an

    1 planète

    844

    18,37%

    1981

    173,62%

    2 planètes

    336

    5,33%

    381

    18,32%

    3 planètes

    110

    5,77%

    125

    20,19%

    4 planètes

    37

    12,12%

    45

    36,36%

    5 planètes

    15

    7,14%

    16

    14,29%

    6 planètes

    5

    25,00%

    5

    25,00%

    7 planètes

    1

    0,00%

    1

    0,00%

     

     

    Classement suivant la température

    Nombres de planètes au 31 mars 2016

    Taux de variation annuelle

    Nombres de planètes au 30 juin 2016

    Taux de variation annuelle

    Ensemble des compagnons planétaires

    2106

    11,08%

    3415

    78,52%

    Systèmes planétaires

    1348

    10,94%

    2554

    112,48%

    Exoplanètes chaudes

    1652

    9,62%

    2904

    91,05%

    Exoplanètes tièdes

    177

    18,00%

    213

    39,22%

    Exoplanètes froides

    261

    15,49%

    269

    18,50%

    Exoplanètes non classées

    16

    23,08%

    29

    123,08%

     

     

    Habitabilité

    Nombres de planètes au 31 mars 2016

    Taux de variationannuelle

    Nombres de planètes au 30 juin 2016

    Taux de variationannuelle

    Exoplanètes potentiellement habitables

    33

    13,79%

    42

    40,00%

    Exolunes habitables prédites

    38

    26,67%

    40

    25,00%

     




    votre commentaire