• Anthropologie: des analyses génétiques indiquent que les Inuits, qui constituent la population actuelle de l'Arctique, n'auraient aucun lien avec les Paléo-esquimaux!____¤201410

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «The genetic prehistory of the New World Arctic» ont été publiés dans la revue Science, a permis de mettre en lumière, grâce à des analyses génétiques, que les Inuits, qui constituent la population actuelle de l'Arctique, n'auraient aucun lien de parenté avec les Paléo-esquimaux, premiers habitants de cette région, qui ont vécu pendant 4000 ans sans contact avec d'autres populations pour disparaître vers l'an 700 de notre ère.

    Ces analyses indiquent que les mythes des Inuits, qui racontent qu'un peuple qu'ils appelaient 'Tunits' ou 'Sivullimiut', signifiant les 'premiers habitants' vivait en Arctique avant leur arrivée ne sont pas «dénués de vérité».

    Plus précisément, «le séquençage de l'ADN (nucléaire et mitochondrial) de 169 échantillons humains (os, dents, et cheveux) provenant d'habitants actuels et anciens du Groenland, Canada, Alaska, îles Aléoutiennes et Sibérie» montre que les véritables ancêtres des Inuits de la culture de Thulé sont arrivés en Arctique vers l'an 700 de notre ère, à la même époque où les Paléo-esquimaux, avec lesquels ils n'auraient aucun lien, ont disparu.

    De plus, «ces Paléo-esquimaux seraient également distincts des groupes Amérindiens», de sorte qu'il faut distinguer trois grandes vagues de peuplement successives de l'Amérique et de l'Arctique: «d'abord les ancêtres des Amérindiens actuels, puis les Paléo-esquimaux, demeurés sans descendance, et plus tard, les ascendants des Inuits actuels».

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :