• Anthropologie: l'analyse de l'ADN de l'Homme de Kennewick, vieux de 8500 ans, prouve qu'il est étroitement lié aux Amérindiens actuels!____¤201506

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «The ancestry and affiliations of Kennewick Man» ont été publiés dans la revue Nature, a permis de révéler que l’Homme de Kennewick, l’un des plus importants vestiges humains jamais découverts en Amérique du Nord (vieux de 8500 ans), contrairement à ce qui avait été affirmé jusque-là, est étroitement lié aux Amérindiens actuels.

     

    Les ossements de l'Homme de Kennewick avaient été découverts en 1996 par deux promeneurs au bord de la rivière Columbia, près de Kennewick, dans l’État de Washington. Comme, dès sa découverte, les datations radiocarbone, ont révélé qu’ils sont «d’une grande ancienneté», une querelle s'est très vite développée entre les anthropologues et les tribus locales d'Amérindiens qui exigent que leur soient restitués les restes de 'L’Ancien' afin de l'inhumer «avec les rituels qui lui sont dus».

     

    Cependant, du fait qu'en 1998, une analyse a indiqué qu'avec «sa face étroite et son crâne allongé», cet homme possède «des caractéristiques morphologiques caucasoïdes –et non mongoloïdes comme chez tous les Indiens», la position des communautés indiennes s'en était trouvée relativement affaiblie.

     

    Ce n'est désormais plus le cas avec l'étude ici présentée, car l'analyse génomique, effectuée sur l'ADN extrait d’un des métacarpes de la main de l'Homme de Kennewick, prouve clairement le lien entre celui-ci et les Amérindiens actuels.

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :