• Anthropologie: un crâne d’Australopithèque, vieux de 3,8 millions d’années, qui a été mis au jour en Ethiopie en 2016, bouscule notre vision de l’évolution! ____¤201908

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «A 3.8-million-year-old hominin cranium from Woranso-Mille, Ethiopia» ont été publiés dans la revue Nature, indique qu'un crâne d’Australopithèque, appelé MRD, vieux de 3,8 millions d’années et «l’un des plus complets des fossiles d’hominidés de plus de 3 millions d’années», qui a été mis au jour en Éthiopie en 2016, bouscule notre vision de l’évolution.

     

    Parmi les fossiles retrouvés de plus de 3 millions d’années, on peut citer «'Toumaï ' (un Sahelanthropus tchadensis), considéré par certains paléontologues comme le premier représentant de la lignée humaine». Vieux «d’environ 7 millions d’années», il «a été mis au jour en 2001 au Tchad».

     

    Dans ce groupe, figure également «Ardi (pour Ardipithecus ramidus, une autre espèce d’hominidé) découvert en Éthiopie» qui «aurait 4,5 millions d’années» et «'Lucy', la très célèbre Australopithèque, découverte en Éthiopie en 1974», vieille de 3,2 millions d’années. En outre, «d’autres fossiles d’Australopithèque, moins connus», qui «datent d’au moins 3,9 millions d’années» existent mais ils ne comportent que des mâchoires et des dents.

     

    Pour sa part, MRD, «découvert en février 2016 sur le site de Woranso-Mille, dans la région Afar en Éthiopie (à 55 km de là où a été découverte Lucy)», appartiendrait «à un des tout premiers Australopithèques, appelés Australopithecus anamensis». Alors que, jusqu'ici, on pensait «que A. anamensis (MRD) se transformait progressivement en A. afarensis (Lucy) avec le temps», ce fossile suggère «que les deux espèces se seraient croisées dans les savanes de l’Afar pendant environ 100.000 ans».

     

    Le crâne découvert, «même s’il est tout petit», devait «être celui d’un adulte, a priori masculin». De plus, «des reconstitutions faciales réalisées à partir des caractéristiques du fossile présentent un hominidé aux pommettes projetées vers l’avant, à la mâchoire proéminente, au nez épaté et au front étroit». En fait, «le crâne s’avère être un mélange de caractéristiques propres aux Sahelanthropus comme 'Toumaï' et aux Ardipithecus comme Ardi mais aussi à d’autres d’espèces plus 'récentes'».

     

    Au bout du compte, alors que «jusqu’à présent, il y avait un grand fossé entre les ancêtres humains les plus anciens, qui ont environ 6 millions d’années, et des espèces comme celle de 'Lucy', qui ont deux à trois millions d’années», le crâne MRD «relie l’espace morphologique entre ces deux groupes».

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :