• Archéologie: de nouvelles analyses d'un crâne découvert en 1941 en Roumanie révèlent que le premier meurtre connu de la civilisation européenne remonterait à 30.000 ans!____¤201907

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «State of the art forensic techniques reveal evidence of interpersonal violence ca. 30,000 years ago» ont été publiés dans la revue PLOS ONE, révèle, à partir de nouvelles analyses d'un fossile de crâne dépourvu de mandibule, découvert en 1941 en Transylvanie du Sud (Roumanie) dans la grotte Pestera Cioclovina, que le premier meurtre connu de la civilisation européenne remonterait à 30.000 ans avant notre ère.

     

    Relevons tout d'abord que «le contexte archéologique du crâne retrouvé en 1941 est toujours mal connu des scientifiques». En tout cas ce crâne, dénommé Cioclovina calvaria, constitue «un des plus anciens fossiles d'humains européens et l'un des mieux préservés». Il s'agit du crâne d'un homme «que l'on a cru auparavant être une femme» (il y a peu, son sexe a été officiellement confirmé «grâce à sa morphologie osseuse ainsi que l'analyse de son ADN».

     

    En outre, «des descriptions antérieures font état, grâce à l'observation de deux cicatrices guéries, d'un traumatisme qui aurait eu lieu avant la mort de cet individu au niveau du front» et d'une large fracture dont la cause «était encore discutée au sein de la communauté scientifique». Dans ce contexte, l'étude ici présentée a été entreprise pour «réévaluer ce traumatisme à l'aide d'une inspection visuelle, d'une tomographie par ordinateur (une technique d'imagerie médicale) et d'une simulation expérimentale du même traumatisme associée à une comparaison médicale».

     

    Au bout du compte, l'étude aboutit à la conclusion que ce fossile témoigne «des premières violences entre personnes, voire du premier meurtre, au sein de la période du paléolithique supérieur en Europe». En fait, cet homicide aurait «été commis parallèlement à l'avènement des 'industries' osseuses et lithiques». Cette observation suggère que ce ne sont peut-être «pas les rapports sociaux qui sont la cause de ces violences, mais une révolution technologique de l'époque qui aurait permis aux premiers Homo sapiens de fabriquer des armes pour prendre le dessus sur leurs semblables».

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :