• Archéologie: des fouilles, effectuées à la Noira (Centre de la France), montrent que le début de l'Acheuléen, en Europe du Nord-Ouest, est très ancien et date de 700 000 ans!____¤201311

     

    Une étude, dont les résultats ont été publiés dans la revue Plos One, montre, grâce à des fouilles systématiques effectuées depuis 2003 sur le site de la Noira (Centre de la France), que le début de l'Acheuléen, en Europe du Nord-Ouest, est très ancien et date de 700 000 ans. Cette information est particulièrement intéressante, car, jusqu'à présent, on pensait que les sites acheuléens européens les plus anciens, datés d’environ 600 000 ans BP, étaient localisés au sud de l’Europe et que le Nord avait été touché plus tardivement par cette culture.

    Les premières occupations humaines en Europe ont eu lieu, durant le Pléistocène, «en plusieurs phases reconnues à partir d’enregistrements paléoanthropologiques et archéologiques». Ainsi, «la première phase dès 1,4 Millions d’années semble avoir été essentiellement restreinte à la partie méridionale du continent européen sauf à de rares incursions septentrionales près lorsque le climat s’y prêtait». L’Acheuléen, qui correspond à la seconde phase, «est caractérisée par des outils lithiques spécifiques comme le biface, l’émergence d’Homo Heidelbergensis, ancêtre de Néanderthal qui est identifié dans plusieurs sites uniquement localisés en Europe de l’Ouest et du Sud». Il faut noter qu'en Afrique, «l’Acheuléen apparaît dès 1,8-1,6 Millions d’années» et qu'il reconnu «au Proche-Orient dès 1,4 Millions d’années et en Inde dès 1,5 Millions d’années».

    A la Noira, sur la commune de Brinay, «une formation alluviale du Cher datant du Pléistocène moyen a livré un niveau archéologique en place associé à un dépôt de versant». Un ensemble de bifaces et autres outillages en pierre a été retrouvé sur ce site. Il apparaît ainsi que des «homininés ont occupé le lieu dans un contexte climatique favorable, avant l’arrivée des grands froids, et ont abandonné le site et sans doute la région lorsque le froid s’est installé». La présence d'éclats, de nucléus et d'outils bifaciaux variés atteste qu'ils «sont venus s’installer sur le versant, en bordure de la rivière, pour débiter de grandes dalles de meulière qu’ils savaient trouver en grande quantité et de bonne qualité».

    Comme, «technologiquement et typologiquement, la série peut être considérée comme acheuléenne», ces données suggèrent «que des incursions ponctuelles de groupes humains maîtrisant pleinement cette nouvelle technologie ont eu lieu en Europe au-delà du 45ème parallèle, dès 700.000 ans BP».

    L’assemblage lithique de la Noira fournit ainsi des données comportementales et technologiques sur une occupation acheuléenne très précoce en Europe, contribuant à éclairer la diffusion de cette tradition sur le continent, qu’elle vienne directement d’Afrique ou soit passée par le Proche-Orient.

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :