• Archéologie: des hommes préhistoriques ont fait voyager par bateau des cerfs élaphes, sur des distances considérables, pour les installer dans de nouvelles régions!____¤201604

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Colonization of the Scottish islands via long-distance Neolithic transport of red deer (Cervus elaphus)» ont été publiés dans la revue Proceedings of the Royal Society B, a permis de mettre en évidence que des hommes préhistoriques auraient fait voyager des cerfs élaphes, par bateau sur des distances considérables, pour les installer dans de nouvelles régions.


    Indiquons tout d'abord que le cerf élaphes, «également appelé cerf rouge, ou cerf d'Europe», est le plus répandu. Cet animal a été très précieux pour les populations «de la fin de la dernière ère glaciaire jusqu'à l'arrivée des premiers agriculteurs », car il pouvait potentiellement fournir «de la nourriture, des peaux, des tendons, des os et des bois».

     

    L'étude ici présentée, qui a analysé plus particulièrement l'ADN «des cerfs qui peuplent deux archipels, au large de l'Écosse, les îles Hébrides extérieures et les Orcades» à partir «d'os retrouvés sur des sites archéologiques vieux d'environ cinq mille ans», a mis en lumière que ces cerfs «avaient bien les mêmes ancêtres mais que leur ADN ne correspondait pas à celui des cerfs rouges peuplant les régions environnantes, Écosse, Irlande ou même Norvège».

     

    Comme ces îles apparaissent «trop isolées pour que les cerfs aient pu les atteindre à la nage et les coloniser naturellement», la conclusion la plus logique est «que l'homme les aurait transportés jusque-là».

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :