• Archéologie: des pratiques de cannibalisme ont été relevées sur des restes humains retrouvés sur un site occupé par des Magdaléniens, il y a 14.700 ans!____¤201504

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Upper Palaeolithic ritualistic cannibalism at Gough's Cave (Somerset, UK): The human remains from head to toe» ont été publiés dans la revue Journal of Human Evolution, a permis de confirmer des pratiques de cannibalisme sur des restes humains retrouvés sur un site occupé par des Magdaléniens, il y a 14.700 ans.

     

    Ces ossements humains «désarticulés, décharnés, écrasés, mâchouillés» avaient été découverts «mêlés à d’abondants restes d’animaux, des outils taillés en silex et des objets en ivoire ou en bois de cervidés» dans la grotte de Gough, «une cavité calcaire des gorges du Cheddar, dans le Somerset (Angleterre)».

     

    Cette grotte, «découverte dans les années 1880, et essentiellement fouillées dans les années 1992, a été occupée par des chasseurs magdaléniens pendant de courtes périodes aux alentours de 14.700 ans», lors de séjours saisonniers, comme le suggèrent de nouvelles datations radiocarbones.

     

    Ce sont «plusieurs séries d’analyses taphonomiques méticuleuses (étude des processus intervenant depuis la mort jusqu’à la fossilisation d’un organisme)» qui ont indiqué que «les restes crâniens ont bien été intentionnellement transformés en coupes (récipients)» et qui ont fait apparaître «que les marques retrouvées sur la plupart des os émanaient de dents humaines, preuve que ceux-ci ont été soigneusement mastiqués».

     

    L'étude a pu déterminer «qu’au moins six personnes ont sans doute été consommées. Des adultes, mais aussi des adolescents, et peut-être un enfant». De plus, «les soins pris pour récupérer les crânes suggèrent des pratiques rituelles plutôt qu’un cannibalisme nutritionnel».

     

    Notons qu'en ce qui concerne la période magdalénienne (17.000 – 12.000), des cas semblables de cannibalisme «ont déjà été décrits en France, dans la Grotte du Placard (Dordogne), en Pologne, à Maszycka, ou en Allemagne, dans la vallée du Rhin» et que sur tous ces sites, «peu de sépultures magdaléniennes contenant des défunts complets» ont été retrouvés.

     

    Cependant, comme l'assemblage osseux de la grotte de Gough «est l’un des mieux documentés d’Europe», cela pourrait tend à mettre en lumière «qu’il existait sans doute d’autres modes funéraires que l’inhumation» à cette époque,  à l'instar de «ces traitements post-mortem de découpes de cadavres».

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :