• Archéologie: le tissu urbain d'Ostie, qui fut le port maritime de Rome à l'époque romaine, illustre la capacité d'adaptation de cette ville face aux changements de son environnement! ____¤201801

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Geoarchaeology of the Roman port-city of Ostia: Fluvio-coastal mobility, urban development and resilience» ont été publiés dans la revue Earth-Science Reviews, a permis de montrer que le tissu urbain de la ville d'Ostie (*), qui fut le port maritime de Rome à l'époque romaine, a cristallisé au cours du temps différentes positions du fleuve et du trait de côte, ce qui illustre la capacité d'adaptation de cette ville face à ces changements environnementaux.

     

    Rappelons tout d'abord que la ville d’Ostie, située à l’embouchure du Tibre, fut le port maritime de Rome à l'époque romaine et «un maillon essentiel dans le système d'approvisionnement de l'Urbs, avant d’être progressivement abandonnée au Haut Moyen-Age». Aujourd'hui, Ostie est «le site urbain d'époque romaine le mieux préservé et le plus fouillé en Italie, après Pompéi».

     

    Dans ce contexte, l'étude ici présentée s'est penchée «sur les risques provenant du fleuve et de la mer et sur l’adaptation de la ville antique d’Ostie face aux changements environnementaux depuis son origine». Elle s'est appuyée sur une série de carottages sédimentaires effectuée en 2012 «sur la rue principale (cardo) de la ville d'Ostie, afin d’étudier son sous-sol». Ces carottages sédimentaires ont permis de découvrir «l'existence d'un ancien fleuve du Tibre sous Ostie datant de l'origine de la ville, au IVe-IIIe siècle avant notre ère».

     

    Comme «ce fleuve s'est ensuite déplacé latéralement, au gré des crues, pendant la période d'activité de la ville à l’époque romaine», des carottages qui «ont été effectués sur la façade maritime d'Ostie» ont conduit à la reconstitution de «la mobilité du bord de mer au cours de la période romaine (phases d'érosion et de sédimentation)».

     

    Il est alors apparu, à partir de «l'analyse de l’orientation des rues et des structures archéologiques de la ville», que «l’urbanisme d’Ostie s’est en partie constitué en suivant les différentes positions du bord de mer (face littorale) ou des berges (face fluviale) dont la mobilité est renseignée par l’étude des carottages sédimentaires»: en fin de compte, «le tissu urbain de la ville a cristallisé au cours du temps différentes positions du fleuve et du trait de côte, faisant d'Ostie une ville résiliente aux modifications environnementales à l'époque romaine».

     

     

    Lien externe complémentaire (source Wikipedia)

    (*) Ostie

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :