• Archéologie: Philippe II de Macédoine, le père d’Alexandre le Grand, ne serait pas enterré dans la 'Tombe II' de Vergina (Grèce), mais dans la 'Tombe I' à côté!____¤201507

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «The lameness of King Philip II and Royal Tomb I at Vergina, Macedonia» ont été publiés dans la revue PNAS, laisse penser que Philippe II de Macédoine, le père d’Alexandre le Grand, ne serait pas enterré dans la 'Tombe II' de Vergina, en Macédoine (Grèce) mais dans la 'Tombe I' à côté.

     

    La 'Tombe I' de Vergina est «l’une des trois tombes royales découvertes en 1977 par Manolis Andronikos dans le monumental tumulus de 110 m de diamètre de l’antique Aigai, la première capitale de l’ancien royaume de Macédoine, classées depuis 1996 au patrimoine mondial de l’Unesco».

     

    Alors que toutes ces tombes «contenaient encore des restes humains», Manolis Andronikos a eu la certitude que «la 'tombe II' était celle de Philippe II, assassiné en 336 avant notre ère par l’un de ses gardes». Pour affirmer cela, il s'appuyait, en particulier, sur le fait que cette tombe, «retrouvée intacte», qui contenait «les os incinérés d’un homme et d’une femme, entourés d’objets somptueux», conservait «une antichambre décorée d’une fresque de 5m de long où l’on pouvait voir Philippe II et son fils adolescent, le futur Alexandre le Grand, chasser le lion».

     

    De plus, «la cuirasse de fer sertie d’or, le casque de fer, le bouclier de cérémonie, la vaisselle d’or et d’argent, des objets incrustés d’ivoire, le larnax (urne) d’or frappé de l’étoile de Macédoine, ou la précieuse couronne de feuillage retrouvés sur place» inclinaient à penser qu'ils appartenaient à Philippe II.

     

    Pour l'étude ici présentée, la conclusion est différente. En effet, l'analyse (réalisée «en utilisant des techniques médico-légales de numérisation et de radiographie (tomodensitométrie, reconstructions 3D)»), des os d'un squelette partiel retrouvé dans la 'Tombe I', fait apparaître des éléments «qui s’accordent mieux à ce que l’on sait de Philippe II», comme «les traces d’une blessure au genou gauche faite par une lance reçue par le souverain lors d’une bataille trois ans avant sa mort».

     

    De plus, «ce squelette d’1,80 mètre aurait été celui d’un homme âgé d’une quarantaine d’années» comme, à sa mort, le souverain macédonien, «décédé à 45 ans (336 av.J.C)», les restes d’une femme et d’un nouveau-né retrouvés à ses côtés pouvant être «ceux de sa dernière épouse Cléopâtre, jeune femme d’origine Scythe âgée de 18 ans, et de leur enfant».

     

    Quant à l’occupant de la 'Tombe II', «ce serait Philippe III Arrhidée, un demi-frère d’Alexandre, inhumé là après son incinération, (317 av.J.C) en compagnie de son épouse, Eurydice». Pour finir, il faut tout de même souligner que, pour l'instant, ces conclusions suscitent la controverse.

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :