• Archéologie: une série de douze pochoirs et deux dessins, localisés dans l’île de Célèbes, sont contemporains des plus anciennes œuvres rupestres connues!____¤201410

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Pleistocene cave art from Sulawesi, Indonesia» ont été publiés dans la revue Nature, a permis d'identifier en Indonésie, dans des grottes de l’île de Célèbes (ou Sulawesi), une série de douze pochoirs et deux dessins, datés autour de 40 000 ans, qui sont, par conséquent, contemporains des plus anciennes œuvres rupestres connues au monde, situées en Europe.

     

    Les œuvres analysées dans l'étude ici présentée avaient été découvertes dans les années 1950, «dans cette zone où quelque 90 sites d’art pariétal sont répertoriés», mais on croyait «jusqu’ici peu probable que les parois de roche calcaire leur ayant servi de support», puissent conserver dans leur environnement tropical des peintures aussi anciennes.



    Les datations sont basées sur le «degré de désintégration radioactive de l’uranium» présent dans des prélèvements effectués dans les couches de calcite à la surface des pigments et sous cette surface, de façon à fournir des valeurs minimales et maximales.

     

    Ainsi, «une trace de main réalisée en projetant des pigments humides autour d’une main appuyée contre une surface rocheuse» est apparue vieille de plus de 39 900 ans, «ce qui en fait la plus ancienne connue à ce jour», tandis que «les dessins de deux mammifères, dont un babiroussa (espèce de cochon avec des défenses), ont été réalisés il y a au moins 35 400-35 700 ans».

     

    Il ressort donc de ces analyses une contemporanéïté de pratiques avec ce qui se passait à la même époque «à quelque 13 000 km de là, en Europe».

    En effet, «des techniques de datation comparables réalisées sur du calcite ont établi qu’un disque rouge d’El Castillo, dans le nord de l’Espagne, remontant à 40 800 ans, était le dessin le plus ancien connu» et «sur le même site, l’empreinte d’une main réalisée en pochoir remonterait au minimum à 37 300 ans».

     

     

    De plus, «le premier dessin figuratif connu est un rhinocéros de la Grotte Chauvet, en Ardèche, qui selon une datation au radiocarbone, serait vieux de 35 300 à 38 800 ans».

    Ce travail met, par conséquent, en lumière «l’importance historique et culturelle de la zone Maros (sud de Célèbes), qui est menacée aussi bien par une accélération de sa dégradation que par des projets miniers».

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :