• Astrobiologie: le moment où l'oxygène, tellement précieux à la vie, sera éliminé de l'atmosphère terrestre devrait survenir dans un milliard d'années!____¤202103

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «The future lifespan of Earth’s oxygenated atmosphere» sont publiés dans la revue Nature Geoscience, révèle le moment où l'oxygène, tellement précieux à la vie, sera éliminé de l'atmosphère terrestre: il devrait survenir dans un milliard d'années en raison du manque de photosynthèse.

     

    Relevons tout d'abord que «dans 5 à 7 milliards d'années, le Soleil aura épuisé son hélium et se transformera en géante rouge, multipliant son rayon par 1.000, et happant peu à peu la Terre dans son halo brûlant» de sorte que «la température à la surface de la Terre sera alors tellement élevée que les océans s'évaporeront». Cependant, le manque d’oxygène aura fait disparaître bien avant «la plupart des formes de vie» à la surface de notre Planète.

     

    Concrètement, selon l'étude ici présentée, «c'est d'abord le manque de dioxyde de carbone qui va faire aboutir ce scénario cataclysmique», car «au fur et à mesure du réchauffement de la Terre, de plus en plus de vapeur d'eau va se former, ce qui se traduira par une absorption régulière du dioxyde de carbone, nécessaire à la photosynthèse des plantes» de sorte que «ces dernières seront alors incapables de survivre et de produire de l'oxygène».

     

    Ainsi, «dans un milliard d'années, l’atmosphère ne contiendra plus que 1 % d'oxygène contre 20 à 21 % aujourd'hui» et, selon les modélisations, «tout l'oxygène pourrait disparaître en moins de 10.000 années» tandis que, parallèlement, «la teneur en méthane de l'atmosphère sera multipliée par 10.000». A ce moment-là, la composition de l'atmosphère ressemblera «à celle qu'a connue la Terre avant la Grande Oxydation, survenue il y a environ 2,4 milliards d'années».

     

    Au bout du compte, «privées d'oxygène, les plantes terrestres et aquatiques mourront ainsi que tous les animaux dépendant d'elles pour leur nourriture». En outre, «la disparition de l'oxygène entraînera aussi celle de l’ozone, ce qui exposera la Terre aux radiations ultraviolettes du Soleil qui brûleront les organismes marins à la surface de l'eau et les plantes» de sorte que «ne subsisteront alors plus que des bactéries anaérobies et primitives».

     

    Comme dans l'histoire de la Terre, l'oxygénation atmosphérique n'aura duré «seulement 3,5 millards d'années avec un niveau d'oxygène suffisant à la vie aérobie, soit un tiers de l'existence terrestre», cela incite à conclure «que trouver une planète dans l'univers avec une atmosphère comparable à la nôtre relèverait d'une coïncidence extraordinaire».

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :