• Astronomie: FLAMES permet de révéler la fusion, au cours des derniers milliards d'années, de la galaxie elliptique géante Messier 87 avec une galaxie spirale plus petite!____¤201506

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «The build-up of the cD halo of M 87: evidence for accretion in the last Gyr» ont été publiés dans la revue Astronomy & Astrophysics Letters, a permis, grâce à une astuce observationnelle, de démontrer, sans la moindre ambigüité, que la proche galaxie elliptique géante Messier 87 avait fusionné avec une galaxie spirale de plus petite taille au cours des derniers milliards d'années.

     

    En effet, au lieu d'observer l'ensemble des étoiles de la galaxie Messier 87, une énorme sphère étoilée située «à quelques 50 millions d'années-lumière, au centre de l'amas de galaxies de la Vierge» dont la masse totale équivaut à plus d'un million de millions de masses solaires, l'étude ici présentée s'est focalisée sur les nébuleuses planétaires («ces enveloppes lumineuses qui entourent les étoiles âgées») du fait que ces objets, qui «brillent intensément avec une couleur vert turquoise», se distinguent nettement des étoiles environnantes et témoignent de la survenue de cette fusion.

     

    Plus précisément, les mouvements de 300 nébuleuses planétaires brillantes, qui ont pu être mesurés au moyen du spectrographe FLAMES qui équipe le Très Grand Télescope de l'ESO (VLT), a fourni des indices relatifs à ce phénomène d'accrétion si difficile à documenter.

     

    En pratique, cette étude, nous fait assister, pour la première fois, à «la chute d'une galaxie de taille moyenne vers le centre de Messier 87» avec des forces de marée gravitationnelle si importantes «que les étoiles se trouvent à présent disséminées sur une zone 100 fois plus étendue que la galaxie originelle».

     

    De plus, l'examen de la distribution de lumière au sein des régions périphériques de Messier 87, montre que cette portion étendue du halo externe est «deux fois plus brillante qu'elle ne le serait si la collision ne s'était pas produite».

     

    Ces observations suggèrent donc que la galaxie absorbée «consistait vraisemblablement, avant la fusion, en une galaxie spirale à formation d'étoiles» qui a «enrichi Messier 87 en étoiles plus jeunes, plus bleues».

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :