• Astronomie: le halo de gaz qui enveloppe la galaxie d’Andromède, voisine de la Voie lactée, serait 6 fois plus grand et 1 000 fois plus massif que ce que l’on pensait!____¤201505

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Evidence for a Massive, Extended Circumgalactic Medium Around the Andromeda Galaxy» ont été publiés dans la revue The Astrophysical Journal, a permis de révéler que le halo de gaz qui enveloppe la galaxie d’Andromède, l’une des plus proches voisines de la Voie lactée, serait 6 fois plus grand et 1 000 fois plus massif que ce que l’on imaginait.

     

    Rappelons tout d'abord que la galaxie d’Andromède (M31), «une des rares galaxies visibles à l’œil nu», apparaît sous la forme «d'une petite tache blanchâtre allongée, comme un fragment de Voie lactée qui se serait égaré dans la constellation d’Andromède» de sorte que, si le ciel est «bien noir», «son diamètre apparent est près de six fois supérieur à celui de la Pleine Lune».

     

    En fait, il s'agit là seulement de sa partie visible, «car le halo gazeux découvert autour de M31 serait cent fois plus étendu que la Lune» avec «une masse équivalente à près de 50 % de celle de toute la population stellaire du disque de M31».

     

    Ce halo, qui «se serait formé en même temps que la galaxie», est «essentiellement constitué d’éléments légers, l’hydrogène et l’hélium, qui sont les matériaux de base de la formation des étoiles dans l’Univers», enrichi au cours du temps «en éléments plus lourds provenant de l’explosion d’innombrables supernovæ».

     

    La méthode employée pour parvenir à cette conclusion passe par des quasars identifiés grâce à l'exploration des bases de données «créées dans le cadre d’autres études avec le télescope spatial Hubble en effet, «si le halo est invisible directement, sa présence peut cependant être mise en évidence par la façon dont le gaz modifie, à certaines longueurs d’onde, le rayonnement puissant provenant de quasars».

     

    Ces observations se font dans l’ultraviolet, «une région du rayonnement électromagnétique difficilement accessible au sol à cause du filtre de l’atmosphère», mais parfaitement «accessible depuis l’espace avec Hubble».

     

    Dans la pratique, «une première analyse des archives du COS (Cosmic Origins Spectrograph) du télescope spatial Hubble» a tout d'abord permis «d’identifier 31 quasars potentiellement intéressants».

     

    Ensuite, après «l’élimination de 13 quasars pour lesquels les données recueillies étaient inexploitables pour différentes raisons», les spectres à haute résolution des 18 quasars restants, «situés à proximité apparente de M31», ont été analysés ce qui a permis de «contraindre les dimensions du halo», qui est immense «puisqu’il occuperait un volume globalement sphérique de près de 2 millions d’années-lumière de diamètre, soit une dizaine de fois le diamètre du disque de la galaxie».

     

    Ce résultat a été validé «en observant la façon dont le gaz détecté se déplaçait», puisqu'il a été «démontré qu’il était bien gravitationnellement lié au disque de M31 et que les vitesses mesurées à différentes distances du noyau étaient cohérentes avec celles qui ont été mesurées ces dernières années pour une vingtaine de petites galaxies qui orbitent autour du cœur de M31».

     

    Par conséquent, comme «avec un rayon de près d’un million d’années-lumière, le halo de la galaxie d’Andromède s’étend pratiquement jusqu’à la moitié de la distance qui nous sépare d’elle (2,5 millions d'années-lumière)», les halos de M31 et de la Voie lactée «devraient se mélanger intimement dans l’obscurité de l’espace profond» plus vite que prévu, puisque la dynamique de ces deux galaxies au sein du Groupe local montre «qu’elles devraient fusionner pour former une galaxie elliptique géante dans quelques milliards d’années».

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :