• Astronomie: le système TYC 2505-672-1 bat le record de la plus longue durée d’éclipse stellaire et celui de la période la plus longue entre deux éclipses dans un système binaire!____¤201602

    Une étude, dont les résultats intitulés «Discovery of an unusual bright eclipsing binary with the longest known period: TYC 2505-672-1 / MASTER OT J095310.04+335352.8» sont publiés dans la revue Astronomy & Astrophysics et sont disponibles en pdf sur arxiv.org, a abouti à la conclusion que le système TYC 2505-672-1, composé de deux géantes rouges orbitant l’une autour de l’autre et situé à 10.000 années-lumière de la Terre, battait de très loin le record de la plus longue durée d’éclipse stellaire et celui de la période la plus longue entre deux éclipses dans un système binaire.

     

    Il semble cependant que, dans l'article de "Science et avenir", il y a une confusion avec RW Aurigae (TYC+2389-955-1), comme cela apparaît à la lecture du texte suivant, puisqu'il ne s'agit pas des mêmes auteurs.

     

    Il est dit, en effet, que «près de 9.000 images prises au cours des huit dernières années et plus de 1.400 clichés, plus anciens, capturés par les astronomes de l’université de Harvard entre 1890 et 1989» ont été rassemblés dans le cadre de l'étude ici présentée. TYC 2505-672-1 est si lointain que les données qu'on peut extraire de ces images sont relativement réduites.

     

    Le commentaire dit qu'en réalité, il est «impossible d’observer les deux étoiles séparément sur une même photographie», car «actuellement, même nos plus puissants télescopes ne peuvent résoudre indépendamment les deux objets». La distance entre les deux étoiles a cependant pu être évaluée à «un peu plus de 20 unités astronomiques (soit à peu près la distance entre le Soleil et Uranus)».

     

    Les baisses régulières de luminosité du système permettent de déterminer qu'il y a un intervalle de 69 ans entre chaque éclipse qui dure près de trois ans et demi, la prochaine éclipse étant prévue pour 2080.

     

    Toujours d'après ce texte, une des deux étoiles doit «avoir expulsé sa couche externe qui forme un nuage de matières autour de son noyau», car «la seule façon d’expliquer de si longues éclipses est d’imaginer un disque étendu de matériaux opaques» («rien d’autre n’est assez grand pour bloquer une étoile des mois de suite»): ainsi, «quand le nuage passe devant l'étoile qui brille encore et que les deux sont dans l'axe de la Terre, les télescopes captent une baisse de luminosité».

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :