• Astronomie: une nouvelle méthode pour mesurer la gravité de surface des étoiles va permettre d'estimer la taille de certaines exoplanètes identifiées par le télescope spatial Kepler!____¤201308

     

    Une étude, dont les résultats ont été publiés sur le site arXiv.org, présente une nouvelle méthode pour mesurer la gravité de surface des étoiles. Cette avancée va permettre d'estimer d'une autre façon la taille de certaines exoplanètes identifiées par le télescope spatial Kepler: en effet, «pour déterminer, par la méthode des transits, la taille d'une exoplanète, il faut connaître celle de l'étoile hôte», qui peut être obtenue façon indirecte par sa gravité de surface.

     

    Jusqu'à présent, il existait trois méthodes pour réaliser estimer la gravité de surface: elles passent respectivement par la photométrie, la spectroscopie et l'astérosismologie. La troisième méthode, basée sur les fréquences des ondes sonores (liées à l’intensité de la gravité) qui font varier la luminosité de surface des étoiles, est la plus précise, mais sa mesure, difficile, est restreinte «aux étoiles particulièrement brillantes et proches».

     

    C'est en analysant les données de Kepler (qui portaient sur plus de 150.000 étoiles), «à la recherche de corrélations entre des variations de luminosité des étoiles et d’autres paramètres, comme le champ magnétique», que la quatrième méthode de détermination de la gravité de surface vient d'être découverte.

     

    Elle est reliée au fait que les cellules convectives détectables à la surface de certaines étoiles sont différentes en fonction de leur gravité de surface. Il en découle «des fluctuations de luminosité bien caractéristiques», qui, «lorsqu’elles durent moins de huit heures», peuvent être employées à estimer la valeur de la gravité de surface.

     

    Cette nouvelle méthode, très simple et rapide à mettre en œuvre, a été comparée aux mesures faites par astérosismologie et donne une incertitude de moins de 25 pour cent. En outre, il est apparu que les fluctuations de luminosité liées aux granules dépendaient aussi de l’évolution des étoiles, ce qui ouvre une nouvelle perspective d'études.

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :