• Astrophysique: l'analyse de la chevelure de la comète interstellaire Borisov, à l'aide du télescope Hubble, laisse penser que celle-ci s'est formée autour d'une naine rouge! ____¤202004

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «The carbon monoxide-rich interstellar comet 2I/Borisov» sont publiés dans la revue  Nature Astronomy, et disponibles en pdf,  laisse penser, à partir de l'analyse de la chevelure de la comète interstellaire Borisov à l'aide du télescope Hubble et du réseau ALMA, que celle-ci s'est formée autour d'une naine rouge.

     

    Plus précisément, l'analyse «sur quatre périodes de décembre 2019 à janvier 2020» le spectrographe Cosmic Origins de Hubble de la composition de la coma, le halo à peu près sphérique entourant le noyau de la comète 2I / Borisov qui «s'est approchée près du Soleil vers la fin du mois de décembre 2019» et s'en éloigne depuis, a fait apparaître «que le monoxyde de carbone (CO) était au moins 50 % plus abondant que la glace d'eau (une valeur de plus de trois fois supérieure à la moyenne de toute comète mesurée dans le Système solaire interne)».

     

    Cette observation fait réfléchir car «même si la composition des comètes dans notre Système solaire peut varier considérablement d'une comète à l'autre», aucune comète aussi proche du Soleil n'a présenté «autant de monoxyde de carbone par rapport à l'eau». La raison est «que le monoxyde de carbone est une molécule extrêmement volatile dont la glace se sublime dans le vide à très basses températures et donc à grande distance du rayonnement d'une étoile».

     

    Ainsi, «dans le cas du Système solaire, ce type de glace n'existe qu'à partir d'environ 18 milliards de kilomètres du Soleil (près de trois fois la distance entre Pluton et le Soleil à son point le plus éloigné)», alors que l'eau «résiste à la sublimation dans le cas d'une comète jusqu'à ce qu'elle se trouve entre Mars et le bord intérieur de la ceinture d'astéroïdes».

     

    Il en résulte que 2I / Borisov doit «avoir passé beaucoup de temps dans des régions très froides autour d'une étoile mais le fait qu'elle soit devenue un objet interstellaire implique qu'elle a dû passer non très loin d'une planète géante pour que des perturbations gravitationnelles importantes l'éjectent sur une orbite hyperbolique». Comme «ce type de planète ne peut pas se former trop loin d'une étoile», l'hypothèse la plus simple qui explique cette composition est que 2I / Borisov s'est formée dans l'environnement d'une naine rouge.

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :