• Astrophysique: la distribution de la poussière autour de l'étoile Epsilon Eridani indique qu'elle est de plus en plus semblable à notre système solaire!____¤201705

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «The Inner 25 au Debris Distribution in the Epsilon Eri System» ont été publiés dans la revue The Astronomical Journal, laisse penser, en se basant sur la distribution de la poussière autour de l'étoile Epsilon Eridani, que ce système planétaire apparaît de plus en plus semblable à notre système solaire.

     

    Rappelons tout d'abord que l'étoile Epsilon Eridani (ε Eri), «située à seulement 10,5 années-lumière», est «la dixième étoile la plus proche du Système solaire, visible dans la constellation australe de l'Éridan». C'est «une naine orange un peu moins grosse et massive que le Soleil (une naine jaune)», encore jeune car son âge est estimé à 800 millions d'années.

     

    Les astronomes ont détecté «une abondance de poussière tout autour d'elle» ainsi qu'une «exoplanète 1,5 fois plus massive que notre Jupiter, en orbite à environ 3,39 unités astronomiques (1 UA représente la distance Terre-Soleil)».

     

    Des similitudes ont été relevées avec notre système planétaire: d'abord la planète géante découverte est «installée à une distance équivalente à celle Jupiter avec notre Soleil» et, ensuite, il a «la présence probable de deux ceintures d'astéroïdes, l'une comparable à celle que nous avons entre Jupiter et Mars, et l'autre à notre ceinture de Kuiper (anneaux de débris situé au-delà de l'orbite de Neptune), peuplée de comètes».

     

    Pour en apprendre plus, l'étude ici présentée a sondé eps Eri «avec le télescope aéroporté Sofia (Stratospheric Observatory for Infrared Astronomy)» dont le diamètre de 2,5 m permet d'obtenir «des détails trois fois plus fins qu'avec le satellite Spitzer (0,85 m) qui l'avait observé quelques années auparavant dans l'infrarouge». Ainsi, les émissions infrarouges les plus fortes dans la nuée de poussières ont pu être discernées «grâce à la caméra Forcast (Faint Object infraRed CAmera for the SOFIA Telescope), sensible aux longueurs d'onde comprises entre 25 et 40 microns (indétectable depuis le sol terrestre)».

     

    De ce fait, l'étude tranche «la question de la répartition de la matière répartie autour de l'étoile»: en effet «entre le modèle proposant l'existence d'un ou deux anneaux de poussière et de gaz et celui figurant un seul disque très vaste», elle considère qu'il ne fait plus guère de doutes «que c'est la première configuration qui est la bonne».

     

    Plus précisément, «la matière chaude se situe près de l'orbite de la planète jovienne», tandis qu'un objet de masse planétaire apparaît nécessaire «pour arrêter la 'feuille' de poussière de la zone extérieure»: d'ailleurs son rôle serait semblable à celui de Neptune dans notre Système solaire».

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :