• Astrophysique: la galaxie la plus brillante découverte à ce jour dans l'Univers est sur le point d'éjecter l'ensemble du gaz permettant de créer de nouvelles étoiles!____¤201601

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «The Strikingly Uniform, Highly Turbulent Interstellar Medium of the Most Luminous Galaxy in the Universe» sont publiés dans la revue Astrophysical Journal Letters et disponibles en pdf sur arxiv.org, a permis, grâce à de nouvelles observations effectuées par ALMA, de déduire que la plus brillante des galaxies découvertes à ce jour dans l'Univers, la galaxie WISE J224607.57-052635.0 (autrement dit «le quasar W2246-0526, qui nous apparaît tel qu'il était lorsque l'Univers était âgé d'un milliard d'années seulement»), est sur le point d'éjecter, en raison de son activité, l'ensemble du gaz permettant de créer de nouvelles étoiles.

     

    Rappelons tout d'abord que «les quasars sont de lointaines galaxies dont les cœurs abritent des trous noirs supermassifs très actifs d’où s'échappent de puissants jets de matière et d'énergie». Cependant, quelques-uns des quasars, qui brillent intensément, figurent parmi les Hot DOGs («des galaxies chaudes, obscurcies par la poussière»).

     

    Dans le cadre de l'étude ici présentée, «le potentiel unique d'ALMA» a été utilisé, pour la première fois, «pour sonder l'intérieur de W2246-0526 et suivre le mouvement des atomes de carbone ionisés entre les étoiles de la galaxie». Il est ainsi apparu que «de vastes quantités de cette matière interstellaire» se trouve «dans un état de turbulence extrême, se déplaçant au travers de la galaxie à quelques deux millions de kilomètres par heure».

     

    Comme «W2246-0526 émet autant de lumière que 350 milliards de Soleils réunis», cet état de turbulence pourrait être lié à l'extrême brillance de la galaxie, une exceptionnelle luminosité qui «résulte de l'échauffement que subit un disque de gaz à mesure qu'il décrit une spirale autour du trou noir supermassif situé au centre de la galaxie». En fait, «l'extraordinaire rayonnement émis par le disque d'accrétion au centre de ce Hot DOG ne s'échappe pas directement», car «il est absorbé par une épaisse couche de poussière environnante, qui le réémet sous forme de lumière infrarouge».

     

    C'est «cette puissante source de lumière infrarouge» qui a «un impact direct et violent sur la galaxie toute entière»: plus précisément, «la région située à proximité du trou noir apparaît 100 fois plus lumineuse que la somme des autres parties de la galaxie, libérant un rayonnement intense mais localisé à l'intérieur de W2246-0526 qui exerce une incroyable pression sur la galaxie toute entière».

     

    Comme «des modèles galactiques reposant sur ces nouvelles données d'ALMA indiquent que du gaz interstellaire s'échappe déjà de la galaxie, dans toutes les directions», on peut prévoir que si «ce régime turbulent se poursuit», c'est «l'intégralité du gaz interstellaire de cette galaxie» que «l'intense rayonnement infrarouge devrait expulser».

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :