• Astrophysique: la modélisation à deux dimensions d'Altaïr révèle qu’elle est une étoile bien plus jeune que ce que prévoyaient des estimations antérieures!____¤202001

     Une étude, dont les résultats intitulés «A realistic two-dimensional model of Altair» sont publiés dans la revue Astronomy & Astrophysics, a permis, pour la première fois, de réaliser la modélisation à deux dimensions de l'étoile Altaïr (*), en incorporant les observations les plus en pointes. Celle-ci indique qu’Altaïr est une étoile bien plus jeune que prévu par des estimations antérieures.

     

    Relevons tout d'abord qu'Altaïrétoile brillante du ciel d’été, située dans la constellation de l’Aigle à seulement 17 années-lumière de la Terre, est connue pour sa rotation très rapide. L’effet centrifuge de sa vitesse de rotation extrême, «plus de cent fois supérieure celle du Soleil» est tel «que son rayon polaire est 20% plus petit que son rayon équatorial».

     

    Depuis «la première estimation de son aplatissement par G. van Belle en 2001», l’observation d’Altaïr a «fait durant les deux dernières décennies d’immenses progrès, qui contrastent toutefois avec la faiblesse des modèles la décrivant», car «les approches classiques en physique stellaire» peinent «à tenir compte d’un aplatissement centrifuge important» du fait qu'elles s'appuient sur la symétrie sphérique.

     

    Dans ce contexte, le progrès décisif accompli par l'étude ici présentée «a été d’utiliser deux dimensions d’espace pour modéliser Altaïr». Concrètement, «ce modèle a été calculé par le code ESTER développé à l’IRAP, code qui incorpore tous les effets d’une rotation rapide». Ainsi, «les données des instruments interférométriques PIONIER et GRAVITY du VLTI-ESO associées à des données spectroscopiques et sismologiques plus anciennes» ont abouti «à un modèle de concordance qui satisfait toutes les contraintes observationnelles connues».

     

    Ce modèle permet d'évaluer aujourd'hui la masse d’Altaïr «à 1,86 fois celle du Soleil» et de fournir «une nouvelle estimation de son âge, qui passe de un milliard d’années selon les modèles sphériques à environ 100 millions d’années».

     

    Au bout du compte, cette «nouvelle jeunesse d’Altaïr», qui «aura des conséquences sur notre connaissance de la formation des étoiles au voisinage du Soleil», ouvre «la porte à une compréhension plus fine des étoiles massives réputées être les fabricantes des métaux de l’Univers».

     

     

    Lien externe complémentaire (source Simbad)

    (*) Altair

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :