• Astrophysique: la superterre autour de la naine rouge LHS 3844 se comporte comme si elle n'avait pas d'atmosphère et était recouverte de basaltes!____¤201908

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Absence of a thick atmosphere on the terrestrial exoplanet LHS 3844b» ont eté publiés dans la revue Nature et sont disponibles en pdf, a permis, grâce au télescope spatial Spitzer, de découvrir que la superterre autour de la naine rouge de type M LHS 3844 se comporte comme si elle n'avait pas d'atmosphère et était recouverte de basaltes semblables à ceux des mers lunaires.

     

    Rappelons tout d'abord que LHS 3844 (*) est située à environ 48,6 années-lumière du Système solaire et que c'est le satellite TESS (Transiting Exoplanet Satellite Survey) qui a permis de détecter par la méthode des transits en 2018 autour de cette étoile «une exoplanète rocheuse dont le rayon est d'environ 1,3 celui de la Terre» et la période orbitale de seulement 11 heures.

     

    Immatriculée LHS 3844 b (**), cette exoplanète est «vraisemblablement en rotation synchrone» du fait des forces de marée considérables résultant de sa proximité avec son étoile-hôte. Comme son rayonnement infrarouge est discernable par le satellite Spitzer, celui-ci a été en mesure non seulement d'estimer des températures sur la surface de l'exoplanète mais aussi d'avoir «des indications sur son albédo et donc la composition de sa surface».

     

    Comme les modélisations numériques indiquent en général que «si une atmosphère est présente, on doit s'attendre à un contraste moins élevé en température» entre les hémisphères diurne et nocturne «que celui attendu théoriquement avec une exoplanète rocheuse sans atmosphère», il apparaît que les données concernant LHS 3844 b «excluent une atmosphère dont la pression est supérieure à 10 bars» et même qu'elles ne semblent «pas compatibles avec celle comprise entre 1 et 10 bars».

     

    D'autre part, l'analyse de l'albédo dans l'infrarouge de LHS 3844 b fournit «des indications en faveur de la présence de larges étendues de basalte, similaires à celles que l'on connait avec les mers lunaires.

     

    En fin de compte, comme sur LHS 3844 b «les températures dépassent les 700 °C sur la face diurne et sont en dessous de - 272 °C sur la face nocturne», bien que cette exoplanète soit située dans la zone d'habitabilité, ces observations renforcent l'idée «que l'apparition de la vie est difficile, voire impossible, autour des naines rouges».

     

     

    Lien externe complémentaire (source Simbad)

    (*) LHS 3844

    Lien externe complémentaire (source Exoplanetcatalogue)

    (**) LHS 3844 b

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :