• Astrophysique: le Jupiter chaud HAT-P-7b est la première géante gazeuse en dehors du Système solaire» sur laquelle on peut détecter une météorologie changeante!____¤201612

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Variability in the atmosphere of the hot giant planet HAT-P-7 b» sont publiés dans la revue Nature Astronomy, laisse penser que l'atmosphère de l'exoplanète immatriculée HAT-P-7b est parcourue par des vents contenant des grains de corindon, un minéral composé d'alumine anhydre cristallisé, de formule Al2O3, qui «peut prendre plusieurs formes parmi lesquelles le rubis (quand il contient de l'oxyde de chrome) et le saphir (avec des traces de titane et de fer quand il est bleu)».

     

    Rappelons tout d'abord que HAT-P-7b, aujourd'hui «aussi connue sous le nom de Kepler 2b», est une géante gazeuse qui a été «découverte en 2008 grâce au Hungarian Automated Telescope Network» par la méthode du transit, «c'est-à-dire par l'étude de la baisse de luminosité de l'étoile lorsqu'une planète l'éclipse partiellement».

     

    Située «à 1.044 années-lumière du Soleil dans la direction de la constellation du Cygne» et «plus grande que Jupiter d'environ 37 %», cette exoplanète, qui «tourne autour de son étoile hôte, HAT-P-7, en guère plus de deux jours», est un Jupiter chaud dont l'atmosphère est à «une température moyenne estimée à près de 2.700 kelvins».

     

    Pour sa part, l'étude ici présentée est parvenue à distinguer, grâce aux propriétés réfléchissantes du corindon, «des modifications dans la circulation des vents» sur l'exoplanète HAT-P-7b, déduites de l'analyse «des changements dans la courbe de l'intensité de la lumière réfléchie par l'exoplanète», provenant des données du télescope spatial Kepler. HAT-P-7b serait ainsi «la première géante gazeuse en dehors du Système solaire» sur laquelle on pourrait détecter une météorologie changeante».

     

    En particulier, ces changements indiqueraient «l'occurrence de tempêtes catastrophiques dans l'atmosphère du Jupiter chaud», car «un point brillant sur l'astre changeait de position avec le temps»: il s'agirait «d'un jet équatorial avec des vitesses hautement variables, poussant des nuages chargés en corindon».

     

    Plus précisément, «ces nuages devraient se former sur la face nocturne de l'exoplanète et se dissiper sur la face diurne à cause des hautes températures faisant s'évaporer ce minéral», HAT-P-7b etant «en rotation synchrone, ce qui veut dire qu'elle présente toujours la même face à son étoile».

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :