• Astrophysique: le quasar SDSS J135246.37+423923.5, situé à quelque 10 milliards d'années-lumière de notre Terre, est à l'origine du vent le plus énergétique jamais observé! ____¤202004

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Discovery of a Remarkably Powerful Broad Absorption-line Quasar Outflow in SDSS J135246.37+423923.5» sont publiés dans la revue The Astrophysical Journal, révèle que le quasar appellé SDSS J135246.37+423923.5 (*), situé à quelque 10 milliards d'années-lumière de notre Terre, est à l'origine du vent le plus énergétique jamais observé, car il «souffle dans sa galaxie hôte à près de 13 % de la vitesse de la lumière.

     

    Relevons tout d'abord que le souffle des quasars peut être tellement puissant qu'il parvient à balayer la matière qui sert à la formation des étoiles de leur galaxie-hôte. Si, «des vents à grande vitesse avaient déjà été observés dans des quasars», jusqu'ici, «ils étaient minces et vaporeux» et «ne transportaient qu'une quantité relativement faible de matière», ce n'est pas le cas du souffle de SDSS J135246.37+423923.5.

     

    Concrètement, «la tempête que déclenche SDSS J135246.37+423923.5 est tellement épaisse, qu'il est difficile de distinguer la signature du quasar lui-même à des longueurs d'onde visibles» et «c'est grâce aux données recueillies par le spectrographe infrarouge du télescope Gemini Nord (Hawaï) et à une nouvelle méthode de modélisation informatique» qu'il a été possible d'en avoir une image plus précise.

     

    Notons ici que «le fait que ce quasar avait déjà été observé, sans attirer l'attention, laisse imaginer qu'il pourrait se cacher d'autres objets de ce type ailleurs dans l'Univers», d'autant plus «que SDSS J135246.37+423923.5 ne présente ni les raies d'émission marquées ni la couleur bleue que les logiciels utilisent habituellement pour identifier les quasars».

     

    Par ailleurs, cette étude fournit une évaluation «de la masse du trou noir alimentant SDSS J135246.37+423923.5»: elle ferait «8,6 milliards de fois la masse de notre Soleil, soit environ 2.000 fois celle du trou noir situé au centre de la Voie lactée».

     

     

    Lien externe complémentaire (source Simbad)

    (*) SDSS J135246.37+423923.5 

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :