• Astrophysique: le VLTI permet de cartographier, avec une précision encore inégalée, le système d’étoiles Eta Carinae situé dans la Nébuleuse de la Carène!____¤201609

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «VLTI-AMBER velocity-resolved aperture-synthesis imaging of Carinae with a spectral resolution of 12 000» ont été acceptés pour publication dans la revue Astronomy and Astrophysics et sont disponibles en pdf, a permis, en utilisant le VLTI (Very Large Telescope Interferometer) de l’Observatoire de Paranal de l’ESO, de cartographier, avec une précision encore inégalée, le système d’étoiles Eta Carinae situé dans la Nébuleuse de la Carène.

     

    Rappelons tout d'abord que le système binaire Eta Carinae, de dimensions étendues, «se compose de deux étoiles massives en orbite l’une autour de l’autre, sièges de puissants vents stellaires dont la vitesse atteint les dix millions de kilomètres par heure». Il résulte des multiples interférences de ces vents «une importante turbulence, au sein de la région qui sépare les deux étoiles – une zone longtemps demeurée inaccessible à toute étude».

     

    Du fait de «la puissance dégagée par la paire d’étoiles Eta Carinae», des «phénomènes dramatiques, telle cette 'Gigantesque Eruption' observée par les astronomes vers 1830» surviennent: cette éruption de 1830, qui correspondait à «l’expulsion, par l’étoile la plus étendue du système, de vastes quantités de gaz et de poussière sur une échelle de temps très courte», donna lieu «à l’apparition de lobes distincts, aujourd’hui encore visibles, qui composent la Nébuleuse Homunculus».

     

    Comme la région centrale, «siège des collisions entre ondes de pression» («Les collisions, à des vitesses extrêmement élevées, des vents stellaires issus de l’une et l’autre étoiles, ont pour effets de porter le milieu environnant à des températures voisines de plusieurs millions de degrés et de générer d’intenses déluges de rayons X»), est relativement «peu étendue (un millier de fois plus petite que la Nébuleuse Homunculus)», les télescopes au sol et dans l'espace «sont longtemps demeurés incapables de précisément la cartographier».

     

    C'est la raison pour laquelle l'étude ici présentée «a utilisé l’énorme potentiel, en termes de résolution, de l’instrument AMBER qui équipe le VLTI, afin de sonder, pour la toute première fois, ce turbulent royaume». Grâce à «une astucieuse combinaison – selon le principe de l’interférométrie – de trois des quatre Télescopes Auxiliaires du VLT», le pouvoir de résolution que procure une seule Unité Télescopique du VLT, a été augmenté d’un facteur dix pour «obtenir l’image la plus détaillée à ce jour du système».

     

    Ainsi, une structure inattendue, en forme d’éventail, est apparue «entre les deux étoiles du système Eta Carinae, précisément là où le vent puissant issu de l’étoile la plus petite et la plus chaude, interfère avec le vent de densité plus élevée en provenance de l’étoile de dimensions plus étendues».

     

    De plus, «les observations spectrales de la zone de collision ont permis de mesurer les vitesses des puissants vents stellaires» ce qui conduit à la génération de «modèles numériques plus précis de la structure interne de cet incroyable système d’étoiles» et contribuera «à affiner notre compréhension des processus à l’origine de la perte de masse de ces étoiles extrêmement massives au cours de leur existence».

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :