• Astrophysique: les observations par trois télescopes du quasar HS 1549+1919 n'ont pas mis en évidence une variation de la constante de structure fine!____¤201409

     

    Une étude, dont les résultats sont publiés dans la revue MNRAS (Monthly Notices of the Royal Astronomical Society), a permis, grâce aux observations par trois télescopes du quasar HS 1549+1919, de constater qu'aucune variation de la constante de structure fine, qui régit l’électromagnétisme, ne peut être mise en évidence à la précision atteinte.

    Dans l'expérience, ici présentée, il s'agissait d'obtenir une réponse au problème soulevé par la controverse déclenchée ces dernières années par des chercheurs anglo-australiens, qui ont affirmé avoir détecté «une variation de la constante de structure fine au cours du temps et même d’un point de l’univers à l’autre».

    Pour cela, les résultats de l'observation de HS 1549+1919, un quasar se trouvant dans l’univers primordial, «à l’aide de trois télescopes, le Very Large Telescope européen situé au Chili et les télescopes Keck et Subaru posés au sommet du Manua Kea à Hawaii», ont été comparés.

    Cette démarche a contribué à «raffiner les procédures de mesure» et à «tester les imprécisions qui peuvent apparaître au cours de l’utilisation d’un instrument particulier».

    Il faut savoir que la lumière du quasar HS 1549+1919 traverse, durant son périple vers la terre, «différentes galaxies se trouvant à 10,9 et 8 milliards d’années lumière de nous», de sorte que «les atomes du gaz dans ces galaxies absorbent spécifiquement une partie de la lumière».

    Comme «les atomes absorbent la lumière à des longueurs d’onde qui dépendent très précisément de la constante de structure fine», ces absorptions permettent de «tester si la constante de structure fine qui régit l’électromagnétisme reste constante au cours du temps» en comparant les longueurs d’onde mesurées dans l’univers lointain à celles mesurées en laboratoire.

    Dans le cas présent, «une fois toutes les corrections appliquées», les trois télescopes ont donné la même réponse: aucune variation de longueurs d’onde impliquant une variation de la constante n'a été détectée.

    Plus précisément, les données utilisées, «d’une qualité exceptionnelle», indiquent que s'il y a variation de la constante de structure fine, elle est plus petite que un dix millième de pourcent.

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :