• Astrophysique: un excès de rayonnement UV observé par New Horizons, située au-delà de Pluton, a permis de confirmer les mesures des sondes Voyager!____¤201809

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «The Lyman‐α Sky Background as Observed by New Horizons» sont publiés dans la revue Geophysical Research Letters, a permis, grâce à un excès de rayonnement UV observé par la sonde New Horizons (*), située au-delà de Pluton aux confins du Système solaire, de confirmer les mesures des deux sondes Voyager (**).

     

    L'une des hypothèses avancées pour expliquer ces observations est l'existence d'un 'mur d'hydrogène' émettant un faible rayonnement ultraviolet, qui enveloppe notre Système solaire. En fait, il est déjà connu que «nous baignons dans un nuage très ténu d'hydrogène éclairé par le Soleil». Grâce à cette excitation, cet hydrogène se met à 'briller' dans le domaine UV.

     

    Cependant, alors qu'en principe, plus on s'éloigne du Soleil, plus ce rayonnement doit être faible à la manière d'un «halo de lumière autour d'un réverbère plongé dans le brouillard» qui «s'atténue avec la distance», il apparaît que plus on s'éloigne du Soleil, mieux cet excès de rayonnement ressort. Il en résulte que «la présence d'un mur d'hydrogène aux confins de notre Système solaire pourrait l'expliquer en partie».

     

    Concrètement, il s'agirait «d'une sorte de 'bourrelet' formé par l'interaction des gaz émis par le Soleil qui nous enveloppe (le vent solaire) et le nuage interstellaire dans lequel nous nous déplaçons» à la façon de «la vague qui se forme à l'avant d'un bateau»: autrement dit, l'hydrogène interstellaire serait «comprimé par la 'bulle' qui nous entoure et nous accompagne dans notre course à 90.000 km/h dans la galaxie».

     

    Néanmoins, comme «les modèles ne collent pas bien aux observations», il y a peut-être une interaction «que nous ne comprenons pas bien» entre le gaz ionisé chargé électriquement, celui émis par notre étoile et le gaz neutre de notre galaxie. Notons cependant qu'il existe une autre hypothèse qui stipule que ce rayonnement UV supplémentaire provient d'encore plus loin, «peut-être quelque chose qui ne provient pas de notre galaxie».

     

    Liens externes complémentaires (source Simbad)

    (*) New Horizons

    (**) Programme Voyager

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :