• Astrophysique: un mini-trou noir aurait été détecté pour la première fois!____¤201911

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «A noninteracting low-mass black hole–giant star binary system» sont publiés dans la revue Science, laisse penser qu'un mini-trou noir a été détecté pour la première fois.

     

    Concrètement, comme, depuis quelque temps, on imagine qu'il peut y avoir des trous noirs de masse relativement faible engagés dans un système binaire composé d'un mini-trou noir et d'une étoile qui orbiteraient «suffisamment loin l'un de l'autre pour éviter que le premier ne dévore la seconde», une recherche a été lancée pour analyser «les données spectroscopiques recueillies par la collaboration APOGEE (pour Apache Point Observatory Galactic Evolution Experiment) sur plus de 100.000 étoiles de notre galaxie».

     

    Ces données ont été croisées avec celles d'ASAS-SN (pour All-Sky Automated Survey for Supernovae) pour identifier les étoiles qui s'éclairent ou s'assombrissent «tout à affichant un spectre changeant vers le rouge ou vers le bleu, indice trahissant la présence d'un compagnon invisible». En fin de compte, «à force de persévérance, les astronomes ont découvert, à quelque 10.000 années-lumière de nous, du côté de la constellation du Cocher, un objet noir, gravitationnellement lié à une étoile géante en rotation rapide», étoile immatriculée 2MASS J05215658+4359220 (*).

     

    D'après l'étude, cet objet noir «présenterait environ 3 fois la masse de notre Soleil» et «n'afficherait un diamètre que de l'ordre de 19 kilomètres». Cette évaluation pose un problème, car «la limite théorique pour qu'une étoile finisse en étoile à neutrons est placée à 2,6 masses solaires»: au-dessus, «une étoile doit s'effondrer en trou noir».

     

    Il se pourrait donc que cet objet soit «l'étoile à neutrons la plus massive jamais vue, juste à la frontière de ce qui peut exister», mais il est tout de même «plus probable qu'il s'agisse d'un trou noir de masse extrêmement faible», un de ces mini-trous noirs dont l'existence était supposée mais qui n'avait encore jamais pu être observé.

     

     

    Lien externe complémentaire (source Simbad)

    (*) 2MASS J05215658+4359220

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :