• Astrophysique: une exolune pourrait exister autour d'une Jupiter chaude connue sous la dénomination de WASP-49b!____¤201909

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Sodium and Potassium Signatures of Volcanic Satellites Orbiting Close-in Gas Giant Exoplanets» ont été soumis à la revue The Astrophysical Journal et sont disponibles en pdf, laisse penser, sur la base de prédictions théoriques correspondant à des observations, qu'une exolune pourrait exister autour d'une Jupiter chaude connue sous la dénomination de WASP-49b (*), en orbite autour d'une naine jaune (donc une étoile de type solaire), WASP-49 (**), située dans la constellation du Lièvre et à environ 550 années-lumière de la Terre.

     

    Notons tout d'abord que WASP-49b «a été découverte au début des années 2010 lors d'une campagne d'observations menée dans le cadre de WASP (Wide Angle Search for Planets ou 'recherche à angle large de planètes'), un projet de recherche d'exoplanètes par la méthode du transit astronomique mené avec deux instruments identiques installés sur les sites de deux observatoires, à savoir l'Observatoire du Roque de los Muchachos et l'observatoire astronomique sud-africain».

     

    D'autre part, «il y a quelques années, des raies spectrales associées aux atomes de sodium neutre formant un gaz chaud ont été détectées à une altitude anormale autour de WASP-49b». La détection de ces raies a été réalisée «dans le cadre de la campagne d'observation Hot Exoplanet Atmospheres Resolved with Transit Spectroscopy (Hearts) menée avec le fameux spectrographe High Accuracy Radial velocity Planet Searcher (Harps) équipant le télescope de 3,6 mètres de l'ESO, à l'observatoire de La Silla au Chili».

     

    Il se trouve que, dans le Système solaire, «on connait l'existence d'un tore chaud autour de Jupiter composé de soufre, d'oxygène et de chlore ionisés ainsi que d'atomes de sodium et potassium sous forme atomique donc neutre». On sait de plus que «ce tore est le produit du volcanisme de Io et des panaches crachés lors des éruptions de ses volcans».

     

    Comme le gaz de sodium neutre est si loin de WASP-49b «qu'il est peu probable qu'il soit émis uniquement par des vents planétaires», en se basant «sur des modèles faisant intervenir une exo-Io», il apparaît que «le sodium se trouve exactement où il doit être».

     

    Cependant, si la présence d'une grande quantité de sodium à grande distance d'une exoplanète peut s'expliquer «par la présence d'une exo-Io, elle peut aussi s'expliquer «par un simple anneau ionisé». Néanmoins, dans le cas de WASP-49b, «les observations et les calculs penchent pour le moment en faveur de la première hypothèse».

     

     

    Lien externe complémentaire (source Exoplanetcatalogue)

    (*) WASP-49 b

    Lien externe complémentaire (source Simbad)

    (**) WASP-49

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :