• Astrophysique: une intelligence artificielle a été mise à contribution pour la recherche de sursauts radio rapides FRB (Fast radio bursts) en l'occurrence ceux de FRB 121102!____¤201809

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Fast Radio Burst 121102 Pulse Detection and Periodicity: A Machine Learning Approach» seront sont publiés dans la revue The Astrophysical Journal et sont disponibles en pdf a employé une technique d'apprentissage automatique (machine learning, soit littéralement 'l'apprentissage machine') pour l'appliquer aux sursauts radio rapides FRB (Fast radio bursts) en l'occurrence ceux de FRB 121102 (*).

     

    Rappelons tout d'abord que «les FRB sont de brèves bouffées d'ondes radio (quelques millisecondes) découvertes, en 2007, grâce à de nouvelles analyses d'archives de données collectées par le radiotélescope de Parkes, en Australie». Aujourd'hui, on sait que ces phénomènes sont extragalactiques et dégagent une puissance énorme.

     

    Les quelques dizaines de FRBs connus actuellement «sont répartis sur la voûte céleste, dont un qui se répète, observé pour la première fois en 2012, d'où sa dénomination 'FRB 121102'». Des études statistiques laissent penser qu'il «devrait s'en produire un millier par jour environ sur toute la voûte céleste pour un observateur sur Terre.

     

    Bien que plusieurs hypothèses ont été avancées pour expliquer l'origine de ce phénomène «comme celles d'explosions d'étoiles de Planck, d'étoiles à neutrons proches d'un trou noir supermassif...», il n'y a rien de certain sur cette origine. Pour sa part, l'étude ici présentée a été réalisée dans le cadre du programme Breakthrough Listen qui est une division du projet Breakthrough Initiatives dont la tâche est de «découvrir des civilisations E.T. technologiquement avancée».

     

    Concrètement, du fait que le télescope de Green Bank (GBT) a continué a surveiller «l'activité du sursaut radio rapide FRB 121102, bien qu'il soit situé dans une galaxie naine à trois milliards d'années-lumière de la Voie lactée», les membres du Berkeley Seti research center en Californie ont pu observer avec cet instrument FRB 121102 «pendant cinq heures, le 26 août 2017», en «obtenant au total 400 To de données».

     

    Alors que dans un premier temps, «les techniques d'analyse des données employées ont permis de découvrir 21 impulsions radio de l'objet», dans un second temps une intelligence artificielle (IA), plus précisément «un réseau de neurones convolutifs faisant du machine learning», est parvenue à découvrir «72 autres impulsions qui avaient échappé à la sagacité des humains». Au bout du compte, les données collectées ont fait apparaître un manque de régularité de ces signaux FRB.

     

     

    Lien externe complémentaire (source Simbad)

    (*) FRB 121102

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :