• Biologie: deux virus géants en forme d'amphore ont un nombre de gènes équivalent à celui de certains microorganismes cellulaires eucaryotes!____¤201307

     

    Une étude, dont les résultats sont publiés en couverture du numéro du 19 juillet 2013 de la revue Science, rapporte la découverte de deux virus géants en forme d'amphore, baptisés «Pandoravirus», dont le nombre de gènes équivalent à celui de certains microorganismes cellulaires eucaryotes.

     

    L'un d'entre eux, Pandoravirus salinus, a été trouvé sur les côtes chiliennes, tandis que l'autre, Pandoravirus dulcis, provient d'une mare d'eau douce située à Melbourne (Australie). Leur analyse détaillée montre qu’ils ont peu de points communs avec Mimivirus et Megavirus chilensis1, les virus géants découverts auparavant, qui infectent des amibes du genre Acanthamoeba. Ainsi, à peine une proportion de «6% des protéines codées par les 2 500 gènes de Pandoravirus salinus ressemble à des protéines déjà répertoriées dans les autres virus ou les organismes cellulaires».

     

    Il apparaît, en outre, que les Pandoravirus, qui «conservent les caractéristiques essentielles du monde viral» (absence de ribosome, de production d'énergie et de division), «n'ont aucun gène qui leur permettrait de fabriquer une protéine ressemblant à la protéine de capside, la brique de base des virus traditionnels».

     

    Les Pandoravirus, qui utilisent bien le code génétique universel, commun à tous les organismes vivants sur notre planète, apparaissent ainsi constituer un chaînon entre le monde viral et le monde cellulaire, suggèrant «que l'émergence de la vie cellulaire a pu s'accompagner d'une diversité beaucoup plus foisonnante de formes pré-cellulaires que celles envisagées classiquement».

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :