• Biologie: l’existence dans l'hippocampe de cellules temporelles utiles pour former une mémoire cohérente a été démontrée! ____¤202107

     

    Une étude, dont les résultats intitulés "Human hippocampal neurons track moments in a sequence of events" ont été publiés dans la revue Journal of Neuroscience, a permis, à l’aide de microélectrodes implantées dans le cerveau de patients, de montrer l’existence de cellules temporelles dans l'hippocampe dont certaines pourraient jouer un rôle essentiel dans les mécanismes de mémoire où les éléments 'quoi', 'où' et 'quand' sont liés pour former une mémoire cohérente. 

     

    Relevons tout d'abord que "la mémoire épisodique fait référence à notre capacité de nous souvenir des 'quoi, où et quand' d'une expérience passée" et que "pour créer des souvenirs épisodiques, il faut pouvoir lier fidèlement entre eux dans le temps les différents événements de cette expérience". De ce fait, le cerveau doit "être capable de représenter à la fois le flux temporel et l'ordre des événements afin de les 'coller' ensemble dans le bon ordre".

     

    Alors que "les 'cellules temporelles' (neurones portant des informations temporelles et jouant certainement un rôle essentiel dans ce processus mnésique) ont été mises en évidence à plusieurs reprises chez les rongeurs", jusqu'ici on ne savait toujours pas exactement dans quelle mesure une sélectivité temporelle similaire pouvait exister dans l'hippocampe humain.

     

    Pour sa part, cette étude montre "que le contexte temporel module l'activité de neurones de l'hippocampe humain au cours d'expériences structurées dans le temps". Concrètement, "à l’aide de microélectrodes implantées dans le cerveau de 15 patients épileptiques (les électrodes étant implantées pour raisons médicales) l'activité neuronale hippocampique pendant qu’ils apprenaient des séquences d'images prévisibles" a été enregistrée.

     

    Plus précisément, "au cours d’une séance d’apprentissage, les patients devaient retenir l’ordre d’apparition de 5 à 7 images, chaque séquence étant répétée 60 fois". Lors de ces séquences, "un carré noir apparaissait parfois et ils devaient alors désigner quelle image parmi les 2 présentées suivait la séquence". Puis, "dans un second temps, les mêmes séquences étaient présentées mais des intervalles de 10 secondes sans image étaient intercalées et le patient devaient juste attendre la reprise de la séquence".

     

    Comme "au total, 429 neurones isolés ont pu être enregistrés pour la première expérience et 96 pour la seconde" (les analyses statistiques ayant "été réalisées au niveau des neurones individuels et au niveau de la population"), cette étude a pu "montrer l’existence de cellules temporelles dans l'hippocampe humain qui portent des informations temporelles adaptées au fur et à mesure que les sujets progressent dans une séquence définie d'événements et également pendant les périodes d’attente présentée dans une séquence".

     

    Soulignons que "ces codages temporels ont été rapportés non seulement au niveau de l’activité de neurones isolés mais également au niveau de l’activité enregistrée sur toute la population neuronale". En outre, il a été "mis en évidence que certaines de ces cellules temporelles humaines transmettaient aussi des informations sensorielles sur la présence ou l'absence d'un stimulus présent dans une séquence et sur son identité". Ainsi "de telles représentations multidimensionnelles pourraient jouer un rôle essentiel dans les mécanismes de mémoire épisodique dans lesquels les éléments 'quoi', 'où' et 'quand' sont liés pour former une mémoire cohérente".

     

    Au bout du compte, alors que "le phénomène subjectif du 'voyage mental dans le temps' est une pierre angulaire de la mémoire épisodique" et que "au cœur de notre faculté à revivre le passé se trouve notre capacité à nous rappeler de manière vivante des événements particuliers qui se sont produits à un endroit spécifique et dans un ordre temporel défini", les observations rapportées ici "démontrent que les neurones de l'hippocampe humain peuvent rendre compte de cette mémoire en représentant le temps qui s’écoule".

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :