• Climatologie: plusieurs sites potentiels de glace vieille de 1,5 million d’années, situés près de la base franco-italienne Concordia en Antarctique de l’Est, ont été déterminés!____¤201711

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Is there 1.5-million-year-old ice near Dome C, Antarctica?» ont été publiés dans la revue The Cryosphere, a permis de déterminer, en combinant observations radar et modélisation, plusieurs sites potentiels de glace vieille de 1,5 million d’années à proximité de la base franco-italienne Concordia * en Antarctique de l’Est, alors que la plus vieille glace forée jusqu’à présent, issue du forage EPICA Dome C, couvre les 800 000 dernières années.

     

    Rappelons que «la neige sédimentant en surface des calottes polaires forme une archive de premier plan», car d'abord «son épaisseur de plusieurs kilomètres permet d’obtenir une résolution temporelle remarquable», ensuite, «elle n’est pas perturbée par des processus biologiques toujours difficiles à quantifier» et enfin, «elle renferme des bulles d’air qui sont des échantillons quasiment intacts des atmosphères passées». Ainsi, la plus ancienne forée, vieille de 800 000 ans, «permet de couvrir les grands cycles glaciaire-interglaciaire d’une période d’environ 100 000 ans».



    Pour le moment, «au-delà d’environ 1 million d’années, d’autres archives paléoclimatiques, notamment les sédiments océaniques, indiquent que les cycles climatiques étaient d’amplitude moindre, avec une période d’environ 40 000 ans». Comme «une carotte de glace remontant à 1 million d’années» pourrait nous faire découvrir l’origine de cette transition climatique et indiquer le rôle que les gaz à effet de serre, et notamment le CO2, y ont joué, il est important de localiser en Antarctique de nouveaux sites avec de la glace très ancienne.

     

    Pour cela, dans le cadre de l'étude ici présentée, «des profils radar qui permettent de sonder la calotte polaire et d’observer des surfaces d’un âge donné, appelées isochrones, jusqu’à 80 % de la profondeur» ont été analysés. Puis un modèle simplifié de calotte polaire a servi à extrapoler les observations radar jusqu’au fond et a conduit à désigner «deux zones abritant potentiellement de la glace ancienne : à 40 km au sud-ouest de Concordia, proche d’un dôme secondaire (le petit Dôme C) ; à 20 km au nord-est de Concordia (la 'zone Nord')».

     

    En fin de compte, l'identification de ces zones «devrait donner du travail aux glaciologues européens pour la décennie à venir» pour forer et analyser le résultat de ces forages.

     

     

    Lien externe complémentaire (source Wikipedia)

    * Concordia

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :