• Climatologie: un tronc fossilisé au Pérou et d'autres échantillons de feuilles et de pollens révèlent les chamboulements rapides qu'a connus la région en 10 millions d'années!____¤202009

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Neogene precipitation, vegetation, and elevation history of the Central Andean Plateau» ont été publiés dans la revue Science Advances, a permis de mettre en évidence les chamboulements rapides qu'a connus la région du Pérou il y a 10 millions d'années en se basant sur la découverte d'un impressionnant tronc fossilisé dans le sol froid et sec du pays, ainsi que d'autres échantillons de feuilles et de pollens.

     

    Le tronc d'arbre fossilisé en question a été découvert lors d'une expédition scientifique «sur le plateau central péruvien à plus de 4.000 mètres d'altitude» à «quelques centimètres sous le sol froid». Le bois pétrifié de ce tronc «montre des structures anatomiques comparables à celles d'arbres qui poussent à des altitudes moins élevées, autour de 2.000 mètres d'altitude» alors que «son âge a été estimé à environ 10 millions d'années, ce qui correspond à la fin du Miocène moyen».

     

    Ainsi ce tronc, avec d'autres échantillons paléobiologiques récoltés lors de cette expédition, met en lumière le changement radical de climat que les Andes ont subi en 10 millions d'années.

     

    En effet, «les échantillons de pollens et de feuilles collectés ne semblent pas appartenir au même écosystème», car «les pollens semblent provenir plutôt d'herbes et de plantes de pâturage plutôt que d'arbres» tandis que «les échantillons de feuilles sont plutôt issus de fougères, d'herbes ou d'arbustes».

     

    En fait, «ces plantes sont toutes caractéristique de la puna, un écosystème typique du haut plateau des Andes en Amérique du Sud» où le climat «y est froid et très sec». La végétation y «est principalement constituée d'arbustes et de buissons» et «très peu d'arbres y poussent». Ces échantillons fossiles datent d'aux environs de 5 millions d'années, «ce qui correspond au début du Pliocène».

     

    En fin de compte, l'étude remarque que le fait qu'on soit «passé d'une forêt de basse altitude durant le Miocène à la puna, en un temps relativement court à l'échelle de la Planète» renforce «l'hypothèse qui suggère que le soulèvement tectonique dans la région s'est fait sous la forme de sursauts rapides».

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :