• Cosmologie: face au modèle cosmologique standard, la théorie MOND, proposée comme alternative au concept de matière noire, marque des points!____¤202012

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Testing the Strong Equivalence Principle: Detection of the External Field Effect in Rotationally Supported Galaxies» sont publiés dans la revue The Astrophysical Journal et disponibles en pdf, montre que, face au modèle cosmologique standard, la théorie de la dynamique newtonienne modifiée, en anglais Modified Newtonian dynamics et usuellement abrégée en (théorie) MOND, proposée en 1983 par Mordehai Milgrom comme alternative au concept de matière noire dont l'existence n'a toujours pas pu être mise en évidence pour expliquer le problème de la courbe de rotation plate des galaxies spirales, marque des points.

     

    Concrètement, l'étude ici présentée met en évidence «une des prédictions de Mond qui non seulement n'est pas compatible avec l'existence de la matière noire froide mais contredit un des principes des bases de la théorie de la relativité générale d'Einstein, le principe d'équivalence forte, qui stipule que «les lois de la gravitation sont indépendantes de la vitesse et de l'emplacement des distributions de matière».

     

    Ainsi, en particulier, «le mouvement d'un petit corps test dans un champ de gravitation ne doit pas dépendre de sa position initiale dans l'espace-temps et de sa vitesse, et pas plus de sa constitution». En outre, «le résultat de toute expérience locale (gravitationnelle ou non) dans un laboratoire en chute libre se doit d'être indépendant de la vitesse du laboratoire et de sa localisation dans l'espace-temps.

     

    Il y a presque 30 ans Mordehai Milgrom avait souligné que MOND «violait ce principe d'équivalence forte via un phénomène baptisé en anglais External Field Effect (EFE)» qui peut se traduire par «effet de champ externe». Concrètement, alors que, normalement, «les mouvements des étoiles dans des galaxies proches les unes des autres sont affectés par les forces de marée gravitationnelles qu'elles exercent les unes sur les autres» MOND implique des effets supplémentaires via l'EFE.

     

    C'est exactement ce que l'étude ici présentée a mis en évidence grâce aux courbes de rotation «obtenues dans le cadre des campagnes d'observation menées avec le défunt satellite Spitzer», ces courbes «montrant les variations des vitesses pour la matière en fonction de sa distance au centre de 153 galaxies: en particulier, l'EFE apparaît très net «dans le cas de la célèbre galaxie M63, la galaxie du Tournesol».

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :