• Génétique: les mimivirus se défendent contre le viriophage Zamilon d'une façon qui rappelle le système CRISPR employé par les bactéries et archées contre les bactériophages!____¤201603

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «MIMIVIRE is a defence system in mimivirus that confers resistance to virophage» ont été publiés dans la revue Nature, a permis de découvrir qu'une catégorie de virus géants, les mimivirus, se défend contre le viriophage Zamilon d'une façon qui rappelle celle employée par les bactéries et archées (encore appelées archéobactéries et qui sont des micro-organismes unicellulaires) qui utilisent le système CRISPR pour se défendre contre des bactériophages (virus infectant des bactéries).

     

    Rappelons tout d'abord que «les virus géants, au diamètre supérieur à 0,5 micromètre (0,5 millième de millimètre)», qui «sont aisément visibles avec un simple microscope optique, contrairement aux autres virus», peuvent «être infectés par des parasites appelés viriophages», comme Zamilon, l'un d’entre eux, identifié en 2014.

     

    Pour sa part, le système CRISPR-Cas9 pour (Clustred regularly interspaced short palindromic repeats-Cas9) a été «largement médiatisé depuis qu’il a été exploité par tous les grands laboratoires de biologie moléculaire pour 'éditer' le génome» (c'est-à-dire «réécrire une séquence ADN, qu’il s’agisse par exemple d’introduire une mutation ou de corriger un défaut génétique». Plus précisément, ce système «permet dans des cellules vivantes de couper l’ADN en une position précise» de sorte que «la séquence ciblée peut alors être modifiée avec une simplicité et une efficacité sans précédent».

    Découvert en 2012, le système CRISPR-Cas9 a été identifié», à l’origine, «comme un système de défense de nombreuses bactéries et archées contre des micro-organismes» via la dégradation de l’ADN du bactériophage.

     

    L'étude ici présentée a mis en évidence, «en analysant la séquence génétique de 60 génomes de mimivirus, que les mimivirus possèdent un mécanisme d’immunité similaire vis-à-vis de viriophages (virus infectant des virus)». Ce système de défense du mimivirus vis-à-vis du viriophage «a été baptisé MIMIVIRE (pour mimivirus virophage resistance element)».

     

    Pour prouver que «MIMIVIRE est nécessaire pour que ce virus géant puisse se défendre efficacement contre le viriophage», le système MIMIVIRE a été réduit au silence, ce qui a «rétabli la sensibilité du mimivirus au virophage Zamilon».

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :