• Géologie: la plus vieille masse d’eau de mer quantifiable connue a été découverte aux États-Unis, sous un cratère d’impact, dans la baie de Chesapeake!____¤201311

     

    Une étude, dont les résultats ont été publiés dans la revue Nature, rapporte la découverte dans la baie de Chesapeake (États-Unis), sous un cratère d’impact, de la plus vieille masse d’eau de mer quantifiable connue. La salinité de cette eau, au moment de son isolement, voici 100 à 145 millions d’années (Crétacé inférieur), était deux fois plus importante qu’actuellement.

     

    Il y a 35 millions d’années, «une météorite ou une comète de trois kilomètres de diamètre est tombée sur l’actuelle côte est des États-Unis, donnant ainsi naissance à la baie de Chesapeake». Le choc en déformant le sous-sol, aurait permis d’isoler définitivement des nappes phréatiques. L’une d’elles, qui se trouve à plus de 1.000 m de profondeur, «présente une salinité supérieure à la valeur moyenne observée dans nos océans (plus de 40 ‰, contre environ 35 ‰)».

     

    L'étude, ici présentée, a analysé des échantillons extraits de sédiments de l'eau de cette nappe, grâce à un forage réalisé à Eyreville Neck (Virginie). Ce sont «les indices physiques, chimiques et isotopiques récoltés et interprétés au moyen d’un modèle», qui ont permis de conclure qu'elle «serait la plus vieille masse d’eau de mer quantifiable découverte au monde».

     

    La salinité, qui caractérisait l'océan de l'Atlantique nord d'où elle provient, était, au Crétacé inférieur, de 70 ‰, soit deux fois la valeur moyenne actuelle, mais ce taux «a rapidement diminué lorsque l’Atlantique nord s’est connecté à son pendant méridional, jusqu’à atteindre sa valeur actuelle».

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :