• Géophysique: l'analyse de zircons laisse penser que la Terre de l'Hadéen a formé plus rapidement que prévu une croûte continentale favorable à l'émergence d'un monde habité!____¤201806

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Potassic, high-silica Hadean crust» ont été publiés dans la revue PNAS, laisse penser, à partir de l'analyse de zircons, que la Terre de l'Hadéen a formé plus rapidement que prévu une croûte continentale, contribuant ainsi à l'émergence d'un monde habitable et habité.

     

    Rappelons tout d'abord que «le zircon est un minéral du groupe des silicates, plus précisément des nésosilicates», dont «la formule chimique est ZrSiO4». Ces zircons, qui possèdent «une exceptionnelle résistance à toute modification de leur composition chimique», apparaissent «comme l'un des produits précoces de la cristallisation primaire des roches magmatiques, comme le granite, et des roches alcalines telles la pegmatite ou la syénite».

     

    Les zircons détritiques, qui se retrouvent dans les sédiments sous forme de «grains transportés et charriés par l'érosion», sont «de fidèles enregistreurs des conditions qui régnaient lors de leur formation», car non seulement un zircon «traverse de grandes périodes de temps sans être altéré mais surtout, il conserve intacte la quantité d'isotopes qu'il contenait lors de sa formation, avec bien sûr les produits de désintégrations radioactives».

     

    Dans le cadre de cette étude, un nouvel instrument tout récemment mis en service, le CHicago Instrument for Laser Ionization (CHILI) a été utilisé «pour détecter des isotopes du strontium, et surtout mesurer leurs abondances (avec également des isotopes de rubidium), dans des zircons présents dans des roches canadiennes datant de l'Hadéen et trouvées dans le célèbre Nuvvuagittuq» («On pense avoir trouvé dans cette province du Québec, peut-être, les plus vieilles roches connues à ce jour ainsi que les plus anciennes traces de l'existence de la Vie»).

     

    Comme «les abondances de strontium mesurées permettent de remonter à la quantité de silice présente dans les roches ignées où ces zircons se sont formés», elles suggèrent, d'après l'étude, «l'existence plus précoce que prévu d'une croûte continentale, seulement 350 millions d'années après la naissance du Système solaire».

     

    Du fait que l'existence de cette croûte, qui affecte directement, via sa composition, «celle de l'atmosphère, de l'eau de mer et finalement influe sur les nutriments disponibles pour toute forme de vie naissante», pourrait «indiquer indirectement que le taux de bombardement météoritique avait baissé plus tôt que prévu permettant la formation et la survie de la croûte continentale», l'ensemble de ces éléments amènent à penser que «la Terre était devenue accueillante plus tôt que prévu».

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :