• Géophysique: le bassin méditerranéen cacherait dans son sous-sol les vestiges d'un immense continent qui aurait percuté le sud de l’Europe il y a 120 millions d’années!____¤201909

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Origenic architecture of the Mediterranean region and kinematic reconstruction of its tectonic evolution since Triassic» ont été publiés dans la revue Gondwana Research, révèle que le bassin méditerranéen cacherait dans son sous-sol les vestiges du Grand Adria, un immense continent qui serait né il y a 240 millions d’années en se détachant du Gondwana, l’un des deux seuls continents sur Terre à l’époque et qui aurait percuté le sud de l’Europe il y a 120 millions d’années.

     

    Ainsi, «au moment du choc tectonique avec l’actuelle Europe, la quasi-intégralité de Grand Adria aurait glissé sous le 'Vieux Continent' de sorte qu'il «n’en serait resté que quelques petits morceaux à la surface». C’est l’analyse de ces pierres qui a permis «de confirmer l’existence de ce continent disparu et d’en déduire son histoire et son parcours»: en fait, «les restes du Grand Adria sont disséminés dans une trentaine de pays, entre l’Espagne et l’Iran».

     

    A cause de cela, il a été nécessaire de «développer des logiciels capables d’analyser cette immense masse de données» pour aboutir à ces conclusions. En particulier, il a été découvert «que certaines parties de Grand Adria se sont enfoncées jusqu’à 1.500 km sous le manteau terrestre européen».

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :