• Géophysique: le verre libyque semble provenir de la formation d'un cratère d'impact et pas du rayonnement d'un corps céleste ayant explosé dans l'atmosphère!____¤201905

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Overestimation of threat from 100 Mt–class airbursts? High-pressure evidence from zircon in Libyan Desert Glass» ont été publiés dans la revue Geology, laisse penser que le verre libyque, très probablement produit par la chaleur dégagée à la suite de l'arrivée d'un corps céleste, résulte plus précisément de la chaleur issue de la formation d'un cratère d'impact et pas de celle provenant d'un événement similaire à celui de la météorite de Tcheliabinsk.

     

    Rappelons tout d'abord que le verre libyque (*) est une sorte de verre naturel présent sur 6500 km2 du désert libyque, qui «comme son nom ne l'indique pas» est situé «principalement en Égypte, et déborde seulement en Libye, au Soudan et au Tchad». Ce verre a été exploité par l'Homme, dès la préhistoire: en particulier, «de nombreux sites de taille de verre libyque sont associés à la présence d'outils préhistoriques du Néolithique (9.000 avant notre ère), lorsque qu'il y avait alors un Sahara 'vert' avec des rivières et des lacs poissonneux, et que des Hommes y habitaient entourés, d'éléphants et d'hippopotames».

     

    Concrètement, «le verre libyque est composé à 98 % de silice et 2 % d'alumine, et contient quelques traces d'oxyde de fer, de titane et de zirconium». Les datations par la méthode du potassium-argon et la méthode des traces de fission donnent «des âges allant de 29,5 à 28,5 ± 0,4 millions d'années environ».

     

    L'hypothèse qui l'a emporté pour expliquer l'origine du verre libyque est «celle faisant intervenir la chute d'un petit corps terrestremétéorite ou comète. Cependant, il ya encore un débat pour «savoir si le verre libyque est le produit de la fusion de roches terrestres lors de la formation d'un cratère d'impact ou simplement le produit du rayonnement d'un corps céleste ayant explosé dans l'atmosphère» à l'instar «de la fameuse explosion de la Toungouska en 1908, et plus récemment de celle de la météorite de Tcheliabinsk» (la boule de feu résultante «analogue à celle d'une explosion nucléaire dont les radiations thermiques auraient chauffé le sable du Sahara pour former ce verre comparable à la trinitite, une roche créée par l'exposition d'un sable aux radiations d'une explosion atomique).

     

    En réalité, «la puissance de l'explosion à l'origine du verre libyque, 100 mégatonnes, devait être bien supérieure à celle de juin 1908 dont l'énergie a été estimée, quant à elle, à 5 mégatonnes de TNT, soit l'équivalent de 600 bombes de type Hiroshima, et a fortiori à celle du 15 février 2013, au-dessus de la ville russe de Tcheliabinsk, qui était d'environ 30 bombes, là aussi, de type Hiroshima».

     

    Cependant, bien qu'aucun «cratère d'impact de l'âge du verre libyque n'a été retrouvé qui pourrait être associé à sa formation», l'étude ici présentée relancé le débat, car l'examen «des grains de zircon présents dans des échantillons de verre libyque» indique «qu'ils avaient temporairement changé de phase pour devenir un type de minéral appelé reidite», nommé à partir du nom du «scientifique qui l'a créé à haute pression en laboratoire en 1969 pour la première fois, Alan F. Reid»: ce minéral «très rare à la surface de la Terre» ne se retrouve «qu'associé à des impacts de corps céleste».

     

    Comme «ce passage des zircons dans leur phase transitoire correspondant à la reidite, avant de revenir à leur état initial, ne serait pas possible avec les pressions prédites par l'hypothèse d'une explosion dans l'atmosphère», on aurait «enfin tranché entre les deux hypothèses» mais la preuve absolue serait l'identification sans ambigüité d'un astroblème de 29 millions d'années dans la région en question du désert libyque.

     

     

    Lien externe complémentaire (source Wikipedia)

    (*) Verre libyque

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :