• Ingénierie: des particules nanométriques, injectées dans la circulation sanguine, pourraient neutraliser une vaste famille de toxines!____¤201304

     

    Des travaux, dont les résultats ont été publiés le 14 avril 2013 dans la revue Nature Nanotechnology, ont abouti à la mise au point de particules nanométriques qui, après injection dans la circulation sanguine, pourraient neutraliser une vaste famille de toxines.

    Ces particules de 85 nanomètres de diamètre, qui agissent comme des leurres, sont conçues pour absorber les toxines fabriquées par des bactéries ou contenues dans les venins, qui se fixent à la surface des cellules de l’organisme attaqué et provoquent des trous dans leurs membranes, au point d’entraîner leur mort. Constitués d’un cœur en polymère, ces nanoéponges, sont recouvertes d’une membrane extraite de globules rouges, qui leurre les toxines formant des pores car elles s'attaquent notamment à la surface de ces globules.

    Testées sur des souris, auxquelles avait été inoculée une dose mortelle de la toxine alpha, produite par les staphylocoques dorés, il est apparu que chez celles où, au préalable, on avait inoculé les nanoéponges, la mortalité tombe à 11 pour cent, tandis que chez les souris où l’inoculation est postérieure à l’injection de la toxine, la mortalité est de 56 pour cent. De plus, ces nanoéponges chargées de toxines se sont accumulées dans le foie des souris, sans y provoquer de dommages.

    Ceci dit, avant de pouvoir procéder à de premiers essais cliniques sur l'homme, il reste du travail pour bien améliorer cette stratégie apparemment prometteuse.

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :