• Ingénierie: un capteur sonore miniature performant, bioinspiré par un organe sensoriel des araignées de la famille des Ctenidae, a été élaboré!____¤201412

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Ultrasensitive mechanical crack-based sensor inspired by the spider sensory system» ont été publiés dans la revue revue Nature, a permis d'élaborer un capteur sonore miniature d’une très grande sensibilité, bioinspiré par un organe sensoriel dont sont pourvues les araignées de la famille des Ctenidae.

     

    En effet, ces araignées «sont capables de percevoir de très faibles vibrations à plusieurs mètres de distance», en partie «grâce aux poils qui recouvrent leur corps» mais surtout grâce «à des capteurs qui se trouvent dans leurs pattes». Ceux-ci sont constitués «de petites fentes parallèles en forme de fissures aussi appelées organes lyriformes qui sont extrêmement sensibles aux sons et aux vibrations».

     

    L'étude ici présentée est parvenue à recréer une version mécanique de cet organe en réalisant un capteur à partir d'une couche de platine, «de 20 nanomètres d’épaisseur déposée sur un polymère viscoélastique», qui a été découpée «pour imiter les fissures parallèles afin qu’elle puisse se déformer et s’étirer sous l’effet des vibrations et des ondes sonores».

     

    Le capteur mesure les perturbations d'un courant électrique envoyé sur la partie en platine: plus précisément, «lorsque celle-ci est inerte, les fissures sont fermées et le courant passe sur toute la surface», tandis que quand «une infime vibration se produit, les fissures s’ouvrent, créant une perturbation de la conductance».

     

    Ce dispositif a été testé dans plusieurs situations: par exemple, «placé sur le poignet d’une personne, il a pu «prendre un rythme cardiaque avec fiabilité». De même, au niveau du cou d'une dizaine de personnes, le capteur est parvenu à enregistrer sans difficulté les mots prononcés par chaque participant «dans un environnement sonore bruyant (92 décibels)» alors «qu’un microphone classique avait beaucoup plus de mal à isoler du bruit parasite les mots vocalisés».

     

    Ainsi, ce prototype pourrait trouver de nombreuses applications allant de la reconnaissance vocale à la détection des secousses sismiques en passant par le suivi de fonctions vitales, car il est possible de «configurer la sensibilité du capteur en fonction des applications en jouant sur la densité des fissures faites au film de platine».

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :