• Médecine: l'identité des 'cellules progénitrices du cheveu (ou du poil)' a été découverte un peu par hasard!____¤201705

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Identification of hair shaft progenitors that create a niche for hair pigmentation» ont été publiés dans la revue Genes & Development, a permis de découvrir un peu par hasard l'identité des 'cellules progénitrices du cheveu' (ou du poil) qui est un tissu kératinisé naissant de cellules du follicule pileux situées à sa base, dans le bulbe.

     

    Cette découverte découle d'une recherche sur «un trouble génétique rare dans lequel des tumeurs se développent sur des nerfs: la neurofibromatose de type 1», une maladie neuro-cutanée caractérisée «par la présence de taches café au lait et de neurofibromes (des tumeurs bénignes des nerfs)». Les efforts déployés pour comprendre comment ces tumeurs spécifiques se forment, ont, en fait, permis de révéler pourquoi les cheveux deviennent gris et de découvrir «l'identité de la cellule qui donne directement naissance aux cheveux».

     

    Plus précisément, une protéine appelée Krox20, qui favorise la croissance du cheveu, a été trouvée dans les follicules pileux de la souris. Connue aussi sous le nom d'EGR2, «elle joue un rôle important dans le développement du système nerveux» puisque «c'est un facteur de transcription qui contrôle la myélinisation des cellules de Schwann, un processus qui fabrique la gaine de myéline autour des axones des neurones». Cependant Krox20 est également «exprimée dans certaines cellules du follicule pileux».

     

    L'étude a alors montré «que les cellules progénitrices du bulbe se différencient à partir de cellules épithéliales en exprimant Krox20» («Son absence se traduit par l'arrêt de la croissance du poil: la souris n'en a pas»). Krox20 amène «les cellules à produire une autre protéine appelée SCF (stem cell factor), un facteur qui s'associe au récepteur KIT». SCF, «un facteur de croissance impliqué dans le maintien des cellules souches hématopoïétiques et des mélanocytes» qui joue avec son récepteur KIT un rôle dans la pigmentation du poil («ceux des animaux sans KIT et sans SCF ne sont pas pigmentés»).

     

    En fin de compte, «en présence des protéines SCF et Krox20, la cellule progénitrice interagit avec les mélanocytes du follicule, le poil grandit et est pigmenté» tandis que «si l'une ou l'autre des deux protéines manque, le processus ne fonctionne pas». Cette recherche, qui a été menée jusqu'ici uniquement chez la souris, «devra être étendue chez l'Homme pour savoir si les mécanismes sont les mêmes», ce qui pourrait «aboutir à de nouveaux traitements contre la calvitie ou les cheveux blancs».

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :