• Médecine: la découverte que GABA peut induire la régénération des cellules produisant l'insuline, apporte un nouvel espoir aux patients atteints de diabète de type 1!____¤201612

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Long-Term GABA Administration Induces Alpha Cell-Mediated Beta-like Cell Neogenesis» ont été publiés dans la revue Cell, a permis de démontrer que le GABA, un neurotransmetteur utilisé parfois en complément alimentaire, pourrait induire la régénération des cellules produisant l'insuline. Ces travaux, menés chez la souris et partiellement validés chez l'homme, apporte ainsi un nouvel espoir aux patients atteints de diabète de type 1.

     

    Rappelons tout d'abord que «le diabète de type 1 est une maladie se caractérisant par la destruction sélective des cellules produisant l’insuline, une hormone permettant de diminuer le taux de sucre sanguin en cas d’apport sucré» et que les cellules en question sont dénommées les cellules β pancréatiques.

     

    Il avait déjà été montré «qu'il était possible de recréer ces cellules β en modifiant génétiquement des cellules qui leur ressemblent: les cellules α productrices de glucagon», l'idée étant de réaliser «l’activation forcée d’un gène nommé Pax4 dans toutes les cellules alpha».

     

    Cela prouvait également «que ces cellules alpha étaient continuellement régénérées et converties en cellules bêta conduisant, à une augmentation massive du nombre de cellules bêta». De ce fait, «pour espérer un jour pouvoir transposer cette découverte à l'Homme», l'objectif était de «trouver un composé qui permette de recréer cette modification induite génétiquement».

     

    Ce but a été atteint dans le cadre de l'étude ici présentée puisqu'elle montre «que cet effet pourrait être induit sans aucune modification génétique, grâce au GABA, un neurotransmetteur présent naturellement dans l'organisme mais aussi disponible sous forme de complément alimentaire».

     

    En effet, il a été montré en premier lieu chez la souris que «le GABA induit la régénération continue, mais contrôlée, des cellules alpha du pancréas et leur transformation en cellules produisant de l’insuline», car «les cellules ainsi générées sont fonctionnelles et peuvent soigner plusieurs fois un diabète induit chimiquement chez la souris».

     

    En second lieu, chez l'Homme, il a été observé, «sur des ilots de Langerhans (qui contiennent à la fois des cellules alpha et beta)», qu'après «14 jours de culture en présence de GABA, le nombre de cellules alpha productrices de glucagon diminuait de 37% au profit d'une augmentation de 24% des cellules productrices d'insuline». De plus, «en transplantant l'équivalent de 500 ilots de Langerhans humains chez la souris, les mêmes résultats ont été obtenus en supplémentant quotidiennement l'alimentation des souris en GABA pendant un mois».

     

    Comme cette étude laisse envisager «l'efficacité probable de cette solution pour l'Homme», des essais thérapeutiques vont «être prochainement initiés afin de déterminer si le GABA pourrait effectivement aider des patients atteints de diabète de type 1».

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :