• Médecine: le microbiote intestinal contribue à la détermination de la taille des individus adultes, grâce au facteur de croissance Insulin-like Growth Factor-1 (IGF-1)!____¤201602

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Lactobacillus plantarum strain maintains growth of infant mice during chronic undernutrition» ont été publiés dans la revue Science, a permis de démontrer, chez la souris, que lmicrobiote intestinal est nécessaire à une croissance post-natale optimale et contribue à la détermination de la taille des individus adultes, notamment en cas de sous-alimentation, grâce au facteur de croissance Insulin-like Growth Factor-1 (IGF-1).

     

    Rappelons tout d'abord qu'au cours de la phase juvénile, «la croissance des animaux est influencée par des interactions entre les apports nutritionnels et les signaux hormonaux». Dans le cas de la souris, une sous-nutrition aiguë de quelques jours «se traduit par une perte de poids importante, largement documentée et attribuée, entre autres, à une perturbation du microbiote intestinal».

     

    Plus précisément, un retard de croissance se manifeste, lors d'une sous-nutrition chronique, dont les mécanismes complexes mettent en jeu un état de 'résistance des tissus' «à l'action de l'hormone de croissance, sécrétée par l'hypophyse, une glande endocrine située sous le cerveau, qui stimule normalement la production de facteurs de croissance, comme l'Insulin-like Growth Factor 1 (IGF-1) par de nombreux tissus»: cette résistance, qui «entraîne une chute de la production d'IGF-1», conduit «à un retard de développement et une taille réduite de l'individu par rapport à son âge».

     

    Alors que, jusqu'ici, l'influence du microbiote sur ces mécanismes restait inconnue, l'étude ici présentée a «démontré pour la première fois le rôle des bactéries de la flore intestinale sur le contrôle de la croissance» en comparant «le développement de souris standard, avec un microbiote normal, et des souris dites axéniques, sans microbiote intestinal», dans différentes conditions nutritionnelles.

     

    Il a été, en particulier, observé que les souris axéniques, avec un régime normal ou en situation de sous-nutrition, «avaient non seulement pris moins de poids, mais qu'elles étaient aussi plus petites que les souris standard»: en fait, chez ces souris axéniques, «de nombreux paramètres de la croissance osseuse, comme la longueur ou l'épaisseur des os, sont réduits sans que la densité minérale osseuse (la quantité de calcium dans les os) ne soit affectée». En outre, «les souris axéniques avaient des taux et une activité de l'IGF-1 plus bas que les autres souris».

     

    La démonstration complète «que le microbiote intestinal favorise la croissance en influençant la production et l'activité de cet important facteur de croissance» a été apportée «en interférant avec l'activité de l'IGF-1 chez les souris normales ou en injectant de l'IGF-1 à des souris axéniques».

     

    Comme de précédentes études «ont démontré chez la drosophile la capacité de souches bactériennes de l'espèce Lactobacillus plantarum à favoriser la croissance post-natale en cas de sous-nutrition chronique», la croissance de souris dites mono-colonisées, «c'est-à-dire ne possédant qu'une seule souche de bactéries en guise de microbiote», a alors été analysée.

     

    Il a été ainsi montré «que les souris mono-colonisées avec une souche particulière de Lactobacillus plantarum (nommée LpWJL), élevées en condition de nutrition standard ou lors d'une sous-nutrition chronique, produisent plus d'IGF-1, prennent plus de poids et grandissent mieux que les souris axéniques ou les souris mono-colonisées avec d'autres souches».

     

    Ces observations qui prouvent «que certaines souches de Lactobacillus, dont LpWJL, ont la capacité de favoriser la croissance post-natale chez les mammifères», incite à rechercher si ces souches de Lactobacillus ne pourraient pas aider à lutter contre «les effets délétères d'une sous-nutrition chronique sur la croissance infantile» qui affecte «encore aujourd'hui plus de 150 millions d'enfants de moins de 5 ans dans les pays à faibles revenus».

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :