• Médecine: le nicotinamide riboside, un dérivé de la vitamine B3 qui réactive la régénération cellulaire, ouvre des perspectives dans le cadre de la médecine régénérative!____¤201604

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «NAD+ repletion improves mitochondrial and stem cell function and enhances life span in mice» ont été publiés dans la revue Science, a permis de prouver que le nicotinamide riboside * (NR), un dérivé de la vitamine B3 ** réactive la régénération cellulaire.

     

    Rappelons tout d'abord «que lorsqu’elles sont endommagées par une lésion, les cellules de nos tissus et organes (foie, cœur, reins…) peuvent mourir»: par exemple, à «chaque fois que l’on fait un effort musculaire intense», des cellules musculaires 'traumatisées' meurent et sont «remplacées par de nouvelles, issues de l’activation de cellules souches (cellules indifférenciées, capables de s’auto-renouveler et de donner différents types cellulaires)». Cependant, le problème vient de ce que «au bout d’un certain nombre de cycles de réparation, les cellules souches font moins bien leur travail et la régénération est moins bonne».

     

    Afin d'inverser ce phénomène de 'fatigue des cellules souches' qui est «l'une des causes principales conduisant à une mauvaise régénération, voire une dégénérescence de certains tissus ou organes», une enquête biologique a été menée qui a fait apparaître que contrairement à un vieux dogme qui «prétendait que les cellules souches au repos n’utilisaient pas leurs mitochondries (centrales énergétiques des cellules)», elles les utilisent en permanence pour trouver de l’énergie.

     

    Comme, avec le temps, «ces mitochondries se mettent à moins bien fonctionner et les cellules souches s’affaiblissent», cette étude, qui a «pu identifier la chaîne moléculaire régulant le fonctionnement des mitochondries», a observé son évolution avec l’âge.

     

    Il a été alors constaté que «le nicotinamide riboside, déjà connu pour son aptitude à améliorer le fonctionnement du métabolisme, faisait défaut dans la mitochondrie de la cellule souche vieillissante» et que «son ajout, au contraire, relance la machine»: plus précisément, en donnant «de la nicotinamide riboside à des souris âgées de 2 ans (l’équivalent de 75 ans chez l’humain)», la régénération musculaire est bien meilleure que pour celles qui n’en ont pas eu. De plus, «elles vivent plus longtemps (une quarantaine de jours en moyenne, équivalent à quatre ans de plus en âge humain)». Un effet comparable a été observé «sur des cellules souches du cerveau ou de la peau» dans des études parallèles.

     

    Cette recherche ouvre donc «des perspectives très intéressantes dans le domaine de la médecine régénérative», puisqu'elle suggère qu’on pourrait «administrer du NR en bonne proportion aux personnes âgées», pour «pallier les déficits, notamment chez celles qui souffrent de fonte musculaire ou de déclin cognitif».

     

     

    Liens externes complémentaires (sources Wikipedia)

    * Nicotinamide β-riboside

    ** vitamine B3

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :