• Médecine: pour la première fois, les capacités régénératives des vésicules extracellulaires ont été testées avec succès pour traiter des fistules digestives chez un modèle porcin!____¤201

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Thermoresponsive Gel Embedded with Adipose Stem-Cell-Derived Extracellular Vesicles Promotes Esophageal Fistula Healing in a Thermo-Actuated Delivery Strategy» ont été publiés dans la revue ACS Nano, a permis de tester pour la première fois les capacités régénératives des vésicules extracellulaires, anciennement surnommées 'poussière cellulaire', chez un modèle porcin pour le traitement de fistules digestives post-chirurgicales en obtenant un taux de réussite de 100%.

     

    Rappelons tout d'abord que «les vésicules extracellulaires sont des entités libérées par les cellules», qui «ont longtemps été considérées comme de la 'poussière cellulaire' sans valeur», mais des études ont finalement montré «qu'elles possèdent des propriétés thérapeutiques comparables à leurs cellules mères, sans leurs inconvénients».

     

    Plus précisément, «les vésicules ne se divisent pas, limitant le risque de développer un cancer, ne se différencient pas, empêchant qu'elles développent une mauvaise fonction et semblent pouvoir être produites par un seul donneur pour plusieurs patients». En outre, elles ont «montré leur potentiel thérapeutique chez l'animal, dans la régénération de lésions cardiaques, hépatiques, ou encore rénales».



    Pour ce qui concerne les fistules digestives «où il existe une communication anormale entre les organes du tube digestif entre eux ou avec la peau, la médecine régénérative représente une importante piste thérapeutique». Ces fistules qui «répondent faiblement aux traitements actuels» et qui «peuvent se développer suite à une complication post-opératoire ou à une maladie auto-immune comme la maladie de Crohn», engendrent «un dysfonctionnement du tube digestif.



    Dans ce contexte, pour la première fois, l'étude ici présentée a traité «des fistules digestives chez un modèle porcin» en employant «des vésicules extracellulaires issues de cellules souches»: concrètement, il est apparu «que l'injection locale de ces vésicules dans un gel au niveau de la fistule induit 100% de fermeture des fistules digestives post-chirurgicales».

     

    Désormais, il est envisagé de tester cette nouvelle approche «dans un modèle de fistules périnéales comme dans la maladie de Crohn, avec l'espoir de remplacer dans le futur l'injection des cellules souches»: en effet, «le gel de vésicules pourrait être administré localement, de façon peu contraignante pour une thérapie plus simple, plus sûre et plus efficace».

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :