• Médecine: pour la première fois, un atlas du cœur humain cellule par cellule qui met en lumière des différences entre le cœur d'une femme et celui d'un homme a été composé!____¤202009

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Cells of the adult human heart» ont été publiés dans la revue Nature, a permis, pour la première fois, de composer un atlas du cœur humain cellule par cellule qui met en lumière des différences entre le cœur d'une femme et celui d'un homme. Ce travail fait partie du projet 'Human Cell Atlas' qui a pour objectif de réaliser une carte de toutes les cellules qui composent le corps humain, organe par organe.

     

    Cet atlas cellule par cellule du cœur humain, qui compte près d'un demi-million de cellules, a été «découpé en six régions cardiaques» distinctes pour faciliter la reconstruction: «les atriums gauche et droit, les ventricules gauche et droit, l'apex, et le septum interventriculaire».

     

    L'étude s'est basée «sur 14 cœurs, sept provenant de femmes et sept d'hommes, en parfaite santé, qui n'ont pas pu être transplantés». Concrètement, «en premier lieu, le génome de chaque cellule a été séquencé à haut débit pour obtenir leurs caractéristiques propres», puis, «chaque cellule a été replacée sur la carte du cœur en cours de construction».

     

    Pour établir le rôle de chaque cellule dans la fonction cardiaque, l'étude a «utilisé une sonde fluorescente qui illumine les ARN messagers produits par les cellules lors d'un battement de cœur»: par exemple, dans le cas des cardiomyocytes, «la fluorescence des protéines impliquées dans la contraction musculaire» a été observée.

     

    Quatorze cœurs, qui «ne peuvent pas représenter toutes les variations pouvant exister», suffisent cependant pour mettre en lumière quelques différences, «notamment entre les femmes et les hommes».

     

    Alors que «les maladies cardio-vasculaires représentent la première cause de mortalité chez les femmes, parfois victimes de diagnostics tardifs ou erronés et de traitements inadaptés» car «la plupart des connaissances sur les maladies cardio-vasculaires sont tirées d'expériences ou d'observations faites sur des sujets masculins», l'atlas obtenu indique que «les femmes ont un cœur plus musclé que les hommes», puisque «la proportion de cardiomyocyte est plus importante dans le cœur des femmes que dans celui des hommes».

     

    En fin de compte, comme «certaines maladies cardiaques diffèrent entre les sexes», ces cardiomyocytes «pourraient en être l'origine».

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :