• Médecine: un leurre bloquant de façon irréversible le virus SARS-CoV-2, en l’empêchant d’infecter les cellules pulmonaires, a été développé pour lutter contre la COVID-19!____¤202008

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «An hACE2 peptide mimic blocks SARS-CoV-2 Pulmonary Cell Infection», soumis pour publication, sont accessibles en preprint sur biorxiv.org, a permis de développer pour lutter contre la COVID-19 un leurre capable de bloquer, de façon irréversible, le virus SARS-CoV-2 en l’empêchant d’infecter les cellules pulmonaires.

     

    Relevons que «les données récentes sur le SARS-CoV-2 démontrent que la phase initiale de l’infection implique l’interaction de la protéine virale SPIKE avec un récepteur humain nommé ACE2», interaction qui «ouvre au niveau pulmonaire les portes d’entrée des cellules au virus, à l’origine de l’infection et de la multiplication du virus».

     

    Dans ce contexte, l'étude ici présentée, en vue de prévenir cette interaction, a cherché à construire,en utilisant «les données des structures RX du complexe SPIKE/hACE2», des leurres peptidiques de la protéine humaine ACE2 par calcul au moyen «de deux algorithmes permettant d’optimiser la structure et l’antigénicité».

     

    Ces leurres, «après synthèse et validation de leur capacité à mimer la structure de ACE2 interagissant avec SPIKE», ont «été criblés pour leur capacité à interagir avec SPIKE et bloquer l’infection virale sur les cellules pulmonaires humaines». Au bout du compte, «deux mimes se sont révélés puissants, capables de stopper l’infection virale»: concrètement, «l'interaction entre ces mimes peptidiques et la protéine virale SPIKE est si forte qu’elle est irréversible, les mimes s’agglutinant à la surface du virus».

     

    Il en découle que ces leurres, «en ne présentant aucune toxicité pour les cellules pulmonaires», constituent «de puissants outils qui pourraient être utilisés dans des approches prophylactiques et thérapeutiques pour lutter contre la COVID-19». Cette découverte «pourrait constituer une solution thérapeutique alternative à la vaccination» dans un premier temps, puisque «formulés sous forme de pastilles sublinguales ou d’un spray oral ou nasal, ces peptides pourraient permettre de bloquer l'infection par le virus de manière préventive».

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :