• Neurologie: l'hypothèse que le gène APOE ε4 est un facteur important dans la maladie d'Alzheimer a été confirmée par un lien avec les dépôts toxiques de protéines Tau!____¤201912

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Association of Apolipoprotein E ε4 With Medial Temporal Tau Independent of Amyloid-β» ont été publiés dans la revue JAMA Neurology (Journal of the American Medical Association: Neurology), a permis de confirmer l'hypothèse que le gène APOE ε4 (*) est un facteur génétique important dans la maladie d'Alzheimer, en mettant en évidence que ce gène APOE ε4 serait intimement lié aux dépôts toxiques de protéines Tau dans le cerveau caractéristiques de la maladie.

     

    Relevons tout d'abord que «la maladie d'Alzheimer est provoquée par un mélange complexe de plusieurs facteurs comme l'âge, la génétique, ou encore l'environnement». Cependant, «bien qu'identifiée en 1906», les causes de cette maladie neurodégénérative ne sont toujours pas clairement décrites. Néanmoins, «au fil des recherches, plusieurs facteurs génétiques ont été identifiés, dont le gène APOE ε4 qui est associé à un trouble de la mémoire dans les stades précoces de la maladie d'Alzheimer».

     

    Dans ce contexte, l'étude ici présentée souligne «le rôle primordial du gène APOE ε4 dans la démence en établissant «un lien, sujet à débat, entre APOE ε4 et l'agrégation des protéines Tau». Rappelons ici que «la maladie d’Alzheimer est caractérisée par deux types de dépôts protéiques dans le cerveau», qui «tous les deux sont neurotoxiques»: «les plaques amyloïdes composées de la protéine bêta amyloïde entre les neurones et des enchevêtrements formés par la protéine Tau à l'intérieur des cellules».

     

    Dans le cadre de cette étude menée «chez près de 500 personnes», deux populations distinctes ont été soumises «à des examens d'imagerie médicale: une IRM et une tomographie par émission de positons (couramment appelée PET scan)» et il est apparu que, «dans les aires cérébrales qui traitent la mémoire, les enchevêtrements de protéine Tau sont plus nombreux chez les patients porteurs du gène APOE ε4 et cela, indépendamment de la présence des plaques amyloïdes».

     

    Jusqu'ici, on savait que l'APOE ε4 était associé aux plaques amyloïdes, «mais dans le cas des amas de protéines Tau, le lien ne faisait pas l'unanimité». Comme «ces résultats sont significatifs», le fait que «le gène APOE ε4, qui augmente notablement le risque de démence», soit «associé aux deux lésions caractéristiques de la maladie d'Alzheimer» devrait permettre «de mieux diagnostiquer les premiers signes de la maladie d'Alzheimer».

     

     

    Lien externe complémentaire (source Wikipedia)

    (*) Apolipoprotéine E (APOE)

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :