• Neurologie: la première carte complète de la latéralisation des fonctions cérébrales montre pour la première fois que la prise de décision fait plus appel à l’hémisphère droit!____¤201903

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «The architecture of functional lateralisation and its relationship to callosal connectivity in the human brain» ont été publiés dans la revue Nature Communications, a permis de livrer la première cartographie complète de la latéralisation des fonctions cérébrales: il apparaît ainsi pour la toute première fois que la prise de décision, comme la perception et l’action ainsi que les émotions, fait plus appel à l’hémisphère droit, tandis que la communication symbolique repose plus sur l’hémisphère gauche.

     

    Rappelons tout d'abord qu'en 1865, «le médecin français Paul Broca notait que parmi les patients souffrant d’une lésion cérébrale, seuls ceux touchés au lobe frontal gauche rencontraient des difficultés pour parler». Après cette première observation d'une «asymétrie fonctionnelle entre les deux hémisphères», de «nombreuses recherches» ont suivi «pour essayer d’identifier l’hémisphère 'dominant' des différentes fonctions cérébrales, sans pour autant donner lieu à une investigation globale de cette latéralisation».

     

    Aujourd'hui, «grâce aux données d’IRM fonctionnelle collectées à l’échelle mondiale depuis plus de quinze ans», l'étude ici présentée dévoile «la première carte globale de la latéralisation des fonctions cérébrales». Concrètement, «quatre groupes de fonctions extrêmement latéralisées utilisant des régions cérébrales communes» ont été identifiés: la communication symbolique (où l’on retrouve le langage, la lecture et le calcul, par exemple) très latéralisée à gauche ; le groupe 'perception/action' et les émotions latéralisés à droite et enfin la prise de décision, qui reposerait plutôt sur des régions du lobe frontal droit» (un dernier point novateur, «aucune équipe n’ayant encore décrit d’asymétrie entre les hémisphères lors de la prise de décision»).

     

    En plus, cette étude tranche «une question épineuse quant aux connexions entre hémisphères», car, grâce à cette carte, il apparaît «que plus les fonctions sont latéralisées, moins elles établissent de connexions avec l’autre hémisphère, validant ainsi l’hypothèse qu’un hémisphère dominant pour une fonction est peu connecté à l’autre pour gagner en efficacité».

     

    En fin de compte, «cette découverte valide l’idée que les fonctions cérébrales se sont latéralisées avec l’augmentation de la taille du cerveau afin d’optimiser le traitement de l’information». Néanmoins, cette optimisation s’est faite au dépend d’un autre avantage évolutif», celui de «la récupération fonctionnelle après une lésion cérébrale», puisqu'à cause «de la diminution des connexions entre les hémisphères», il est «plus difficile pour l’hémisphère non endommagé de pallier les fonctions perdues».

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :